Economie et developpement durable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1352 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECONOMIE ET DVLPT DURABLE

II – Mesures et outils du dvlpt durable
LE PIB 
Initialement destiné à fournir aux gouvernements un moyen de pilotage des politiques économiques, le PIB est devenu, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, l’instrument privilégié de mesure de l’activité, aux États-Unis d’abord puis dans le cadre du Système de comptabilité nationale (SCN) des Nations Unies. LePIB s’est peu à peu imposé comme le baromètre de référence de « la richesse des nations » (Adam Smith)
Le PIB fait pourtant, de longue date, l’objet de nombreuses critiques depuis bien longtemps, mais ces critiques se sont faites plus vives dans la période récente, alimentées par l’écart croissant entre cette mesure et la perception, par les individus, de l’évolution de l’activité économique et deleur niveau de vie. La montée en puissance d’une conscience « écologique », mettant l’accent sur la durabilité des modes de croissance promus par cet indicateur, les a encore renforcées.
On s’accorde à présent à considérer que le PIB souffre de trois limites majeures : il ne mesure pas la qualité de vie, il ne dit rien sur sa répartition et enfin il ignore les atteintes à l’environnement.
Eneffet concernant ce dernier point on peut dire que le PIB comptabilise comme une production courante la valeur des ressources naturelles mises sur le marché mais néglige les atteintes à l’environnement parce qu’aucun agent n’en supporte les coûts (externalités négatives) ; les mesures classiques du Produit intérieur net (PIN) ne tiennent d’ailleurs compte ni de l’épuisement des ressources ni dela dégradation des actifs naturels ; en revanche, toutes les activités visant à remédier à ces atteintes ou à leurs conséquences négatives - en matière de santé, de confort, etc. - viennent grossir le PIB dès lors qu’elles emploient des facteurs marchands.

TRANSITION AU III
Au total, il apparaît assez clairement que le PIB et les données qui lui sont liées ne sauraient traduire l’étendue desdéfis que doivent relever les sociétés contemporaines

Une croissance respectueuse de l’environnement
Le deuxième grand débat vise à cerner spécifiquement la contrainte environnementale que doit respecter la dynamique socio-économique pour satisfaire les besoins, compte tenu des limites tant géographiques que physiques de la Terre. Ce débat se cristallise, pour l’essentiel, autour duconcept de « capital naturel », ensemble d’éléments (ressources, capacité de régulation de la biosphère) participant au bien-être des sociétés :
- les théoriciens néoclassiques, faisant confiance au progrès technique et à la régulation par les prix, jugent que la croissance peut se poursuivre grâce à des substitutions entre le « capital naturel » et d’autres formes de « capital » (humain, technique,financier). D’où une perspective de « durabilité faible ». Il est vrai que l’expérience passée enseigne que des techniques nées de la recherche et de l’invention peuvent corriger ce qui était rédhibitoire avant leur survenue.
-d’autres économistes, dans une perspective d’une « durabilité forte », pensent que les autres facteurs de production ne sont pas entièrement substituables et qu’il convientd’introduire des contraintes pour préserver certains stocks jugés « critiques ».
La comptabilité environnementale offre un cadre d’analyse permettant de lier le développement économique et ses impacts sur la nature. On peut distinguer notamment :
- les comptes du patrimoine naturel qui recensent les stocks de ressources (terrains, forêts, eau, etc.). Ils pourraient fournir un éclairage sur lecaractère durable de la croissance au regard de l’évolution du capital naturel et une évaluation des coûts économiques de l’épuisement des ressources ;
- les comptes des dépenses de protection de l’environnement expriment les coûts (protection de l’air et du climat, gestion des eaux usées, déchets etc.) supportés par les différents agents. Ils visent à mettre en évidence l’impact économique,...
tracking img