Economie internationale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5673 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ECONOMIE INTERNATIONALE

CHAPITRE 1 : Introduction générale

L’activité économique a deux dimensions : réelle (générale) et financière.
• L’économie réelle englobe toutes les activités économiques qui puissent exister sans argent. L’économie n’est pas nait avec la monnaie  production, service, troc, stock, épargne…
• L’économie financière englobe toutes activités économiques liées à lamonnaie.
Voir schémas MYICN
Prix absolu  prix exprimé en monnaie
Prix relatif  terme universel ; prix qui ne s’exprime pas en argent. Le prix d’un objet/service peut être exprimé en quantité (troc).
C’est une valeur d’échange d’une marchandise A par rapport à une marchandise B exprimé en quantité de B qui s’échange contre une unité de A.
Un service est une prestation immatérielle,intangible, mais classé comme réel.
La monnaie n’est pas une marchandise, ni un service !

Ex : 1  1 table = 2 chaises  PRIX RELATIF
2  1 table (100€) = 2 chaises (50€ * 2)  PRIX RELATIF INCHANGE – MONNAIE NEUTRE
3  a) 1 table (100€) = 4 chaises (25€ * 4)  LA MONNAIE N’EST PAS NEUTRE
b) 1 table (100€) + 100€ de taxe (raison politique) = 4 chaises(25€ * 4)  PRODUIT TAXé, LA MONNAIE N’EST PLUS LA SOURCE MAIS LE MEDIUM !
 Idéal des économistes = introduire la monnaie dans l’économie réel, sans que celle-ci n’est aucune incidence dans l’économie réel.
Ils vont MANIPULER la valeur de la monnaie, et changer les quantités d’échange en fonction de la valeur du bien.

Détermination d’un prix :
- offre/demande = marché
- les coûts
Leséconomistes veulent du long terme, théorie du libre échange.
Concept du prix relatif basé sur le principe du coût d’opportunité = toute décision induit un cout d’opportunité puisque l’affectation d’une ressource à un emploi implique simultanément la renonciation à un tout autre emploi. Ce principe va nous aider à comprendre le principe des échanges internationaux

Les raisons de l’échangeinternational :
- manque de disponibilité (pétrole) : raisons climatiques, géologiques, naturelles…
- différence de prix : moins cher ailleurs
- différenciation des produits : meilleure qualité ailleurs, produits différents
+ les PREMISSES : « supposons que »… :
1. abstraction de l’aspect monétaire, on se concentre sur le réel
2. tous les facteurs de production sont pleinement utilisés (théorie deSay) : pas de chômage, pas de sous-emploi, toutes les machines tournent
3. les facteurs de production sont mobiles sur le plan national, mais pas international
4. le marché est transparent
5. le marché est caractérisé par l’atomicité (multitude d’offreurs et de demandeurs)
6. les produits sont homogènes (même produits, même caractéristiques)
7. il existe une libre entrée sur le marché(aucune barrière)
8. il n’y a pas d’effets externes (coûts sociaux = coûts privés)
L’approche explicative des économistes classiques est basée sur la différence des prix : pourquoi le prix relatif est plus bas dans des pays étranger ?  Adam Smith annonce L’AVANTAGE ABSOLU : différence de productivité= une économie nationale possède un avantage absolu pour un bien en comparaison avec une autreéconomie nationale si elle le produit à un cout réel inférieur.
AVANTAGE COMPARATIF/RELATIF (David Ricardo) : moins cher en étant moins productif dans l’économie réel. L’avantage comparatif résulte de la différence entre les différents avantages absolus. La où le pays possède un avantage absolu plus grand, il possède aussi un avantage comparatif. Le pays qui possède seulement des désavantages absoluspossède son avantage comparatif la où son désavantage absolu est le plus petit.

L’argument le plus courant quand aux avantages relatifs que vous trouverez dans le débat politique et dans la presse est le suivant : « certains pays ont un avantage relatif pour la production d’un certain produit, dont la fabrication demande bcp de main d’œuvre, parce que ils possèdent plus de main d’œuvre...
tracking img