Economie internationnale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Certains parlent de la science économique, d'autres des sciences économiques. Ils font ce distinguo volontairement.
Singulier: science dure, champs clos, cerné et dépolitisé.
Pluriel: postule d'emblée que la science économique doit être élargie. L'élargissement ou pas, dépend de la vision de l'État.
2 visions de l'État dans l'économie:
– vision normative: on considère ceque DEVRAIT faire l'état. Autrement dit; on est dans la prescription et on analyse ce que l'état devrait être. Ça veut dire que l'économiste dans ce cadre là est un mélioriste social. Cette vision de l'état est particulière au moment où on considère que l'état doit être un « despote bienveillant ». Cette idée vient de Wicksell qui qualifie l'état de despote bienveillant pour expliquer qu'il n'enest pas un. Le but de ce dernier est de veiller au « bien être générale » (Keynes); ou de « maximiser le bien être collectif » (Néoclassique) avec un postulat qui est: la satisfaction de l'État correspond à la satisfaction de la collectivité.
– approche positive de l'économie: le positivisme de l'économie a été abordé par Milton Friedman. Tout d'abord, on doit décrire l'état tel qu'il est etnon pas tel qu'il devrait être. Autrement dit, l'état n'est pas un despote bienveillant. Le rôle de l'économiste change et il va chercher à expliquer et à décrypter le comportement de l'état. L'état ne se comporte pas dans le seul but de veiller au bien être générale. Cela se voit dans les démocraties: les membres du gouvernement sont élus. Ces derniers annoncent toujours qu'ils veulent contribuerau bien être générale, et qu'il n'est qu'un magistrat. La contrainte de réélection change les objectifs de l'homme politique: bien être générale + réélection (individualisme méthodologique, il maximise sa propre utilité OU tout faire pour que l'opposition n'arrive pas au pouvoir, comportement partisan, il met en place ses options économique). L'état est aussi un état dit « conglomérat ». Cetteexpression est due à l'économiste Jean Benard, spécialiste d'économie publique. Conglomérat = mosaïque d'entités, chacune poursuivant son intérêt propre (autre vision de l'état). Lorsqu'on est élu, on est élu par les électeurs, mais aussi par les groupes de pression, sachant qu'on est élu parce qu'on partage des points de vue de certains groupes de pression. En démocratie, il y a des échanges de choixpubliques: le « logrolling », procédure d'échange de vote. L'homme politique échange une partie de sa politique contre des votes.
Il est difficile d'appréhender l'économie sans se servir d'outils de la science politique. La méthode économique qui passe par l'étude des choix humains dans un environnement de rareté. On a recours à l'analyse coût avantage. Du coté des élus, on pratique le coûtavantage: coût économique de la décision, compte tenu des avantages que je peux retirer. Avantages individuels et collectifs.
Du coté des consommateurs (citoyens, électeurs), on pratique aussi le coût avantage: quel est l'avantage de porter au pouvoir tel ou tel parti en terme de bien être économique, compte tenu des coûts que cela peut engendrer. Le vote est un choix économique assorti d'un coûtd'opportunité: prix de la renonciation à la meilleure option possible. Les économistes parlent parfois d'économie politique ou parfois de politique économique.

Politique économique:

C'est l'ensemble des interventions des administrations publiques, dont l'état, les collectivités territoriales, et dont jadis, les banques centrales (quand elles ne sont pas indépendantes) sur l'activitééconomique. On distingue entre politique économique conjoncturelle (de court terme), et politique économique structurelle (à propos du long terme). Timbergen parlera à propos de la politique économique, d'un ensemble de moyens mobilisés à certaines fins. Ensemble d'instruments de politique (politique budgétaire, fiscale, sociale), mobilisé pour l'objectif de plein-emploi ou de désinflation....
tracking img