Economie mondial

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1633 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse des marchés du vin par la modélisation dynamique

Notre problématique de recherche élabore l’état courante de la recherche de l’économie du vin, analyse le secteur viticole et évalue des méthodes économétriques afin d’analyser le marché des vignobles et des vins et étudier les forces majeurs qui influencent la viticulture et la viniculture.
Cette étude présente 3 étapes :
1-Eclairer la mondialisation du commerce international du vin.
2- Montrer comment nous pouvons expliquer ces flux.
3- Présenter des perspectives de la recherche économétrique du vin.
I- Eclairer la mondialisation du commerce internationale du vin :
Le marché du vin subit depuis les années soixante-dix de profondes mutations dues à l’évolution des marchés et des mentalités. Il est aujourd’huiau cœur de l’actualité avec des manifestations des vignerons, les crises de surproduction, les plans de relance gouvernementaux, ou encore simplement des articles sur les prix de vente record des bouteilles de grands crus dans les magazines généralistes.
Le nécessaire décryptage de cette actualité ainsi que le poids économique considérable du secteur justifient pleinement cette approchesectorielle.
Même si ces dernières années, la redistribution a bien changé sur le marché mondial avec l’arrivée des vins de l’hémisphère sud, L’Europe reste majoritaire tant en terme de production qu’en terme de consommation.
Au sein de l’Europe, la France reste toujours le 1er producteur mondial avec 52 millions d’hectolitres produits en 2008 (20 millions de blanc et 32 millions de rouge et rosé),elle représente à celle seule 34% de la production européenne et le cinquième de la production mondiale (en moyen 260Mhl produits par année dans le monde).
Actuellement, on assiste à une redistribution des cartes avec la montée en puissance des vins des pays du « Nouveau-monde » (Australie, Nouvelle-Zélande…) ; la France, leader mondial en termes de production et d’exploration, est fortementtouchée par cette nouvelle croissance ; le vin est un secteur économiquement rentable, prépondérant pour les pays producteurs et vecteur incontestable d’image et de reconnaissance sur le plan international.
Comment la filière viticole s’organise et se gère ?
Comment les appellations sont crées et gérées ?
Comment le monde viticole français affronte la concurrence des vins du « Nouveau-monde», lesreformes de la politique agricole européenne et les enjeux tels que la protection de la santé ?
Quels sont les changements arrivés dans la structure du commerce internationale ?
Comment évolue le commerce mondial du vin ?
On analyse des distinctions des sources du commerce entre « l’ancien monde », les pays de l’Europe, le « Nouveau-monde », les Amériques et l’Océanie.
Pour des raisonsmultiples, la superficie et surtout la production du vignoble mondial ne cessent de s’étendre, mais la commercialisation des vins se heurte à une vive concurrence.
Le vin étant au fil du temps devenu un produit de plus en plus culturel et de luxe, les arguments des différents vendeurs, concurrents par nature, n’ont cessé à convaincre le consommateur : celles défendue par les vignobles européens(Bourgogne, Bordeaux, etc.…) qui s’appuie sur une réputation d’excellence liée à un terroir spécifique, un savoir-faire affiné au cours du temps et des appellations prestigieuses ; à l’opposé, les pays « jeunes producteurs » (Australie , Nouvelle-Zélande …) argumentent leurs ventes en mettant en exergue la qualité du cépage producteur et la bonne adéquation qualité-prix de leur production.
Enfin,certains vignobles entendent s’appuyer sur leur originalité et la curiosité et le caractère effectif du consommateur (Brésil, Madagascar).

II- Les forces majeures qui influencent la viticulture et la viniculture :
Le fonctionnement du marché des vins a depuis longtemps fait l’objet d’analyses destinées à expliquer la fréquence des situations de crise et à prévenir leur répétition.
Le marché...
tracking img