Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RUSH
1ère partie

Charles KALFON

RUSH

(1ère partie)

Pierre BERTRAND est depuis plus de 15 ans ingénieur chez un grand constructeur automobile.

Pierre BERTRAND vient de mettre au point, à titre personnel, un nouveau type d’injecteurs pour motos, pour lequel il vient de déposer un brevet. Il souhaite rassembler, au sein d’une société qu’il envisage de créersous le nom d’INJECTION RUSH, les capitaux nécessaires à l’indispensable mise au point définitive des premiers prototypes et des processus de fabrication (phase de recherche & développement), puis à la fabrication des premières séries (phase d’industrialisation, de lancement et de commercialisation).

C’est dans cette perspective que Pierre BERTRAND vient d’entrer en relation avec la société decapital-risque Techno-Développement à laquelle il expose son intention de constituer une société anonyme au capital de 2 600 000 €. En effet, il estime son brevet à 1 600 000 € (et souhaite que lui soient attribuées les actions correspondantes) et, pour réaliser au mieux son projet, il demande à Techno-Développement d’effectuer un apport initial de 1 000 000 € (en échange également d’actions dela société en voie de constitution).

Le projet intéresse l’investisseur à qui Pierre BERTRAND propose de s’associer dans son affaire. Evidemment, Techno-Développement souhaite être informé dans le détail de l’utilisation qui serait faite des fonds qu’il investirait. Techno-Développement a suggéré de faire une estimation probable des coûts d’expérimentation et du matériel nécessaire, afin depréparer un état de l’actif et du passif de la firme lorsque celle-ci serait prête à commencer ses opérations de production en série. Techno-Développement a demandé également une estimation des opérations qui seraient faites pendant la première année d’activité industrielle (fabrication en série et ventes), tant en fonction de l’étude de marché que vient de faire Pierre BERTRAND, que du coût probablede la main-d’oeuvre, des pièces détachées ainsi que des matières premières.

Pour préparer une prochaine réunion avec Techno-Développement, Pierre BERTRAND a dressé les deux états ci-après :

ETAT N° 1

Liste des opérations prévues pendant la période de création
puis de mise au point du prototype
(jusqu’au démarrage de la phase industrielle)

1- Apport en espèces de Techno-Développement :1 000 000 €

2- Frais de démarrage de la société
(frais légaux ainsi que salaires des cadres
pendant la période de constitution et d’organisation
pour la mise au point des process et du prototype) : 82.500 €

3- Coût probable de la construction et de la
mise au point des machines spéciales : 500 000 €

4- Achat probable de matières premières et fournitures :
(dont30 000 € seront employés pour la
production expérimentale) 50 000 €

5- Etat de l’actif et du passif (dressé par Pierre BERTRAND) tel qu’il se présentera juste avant le début des opérations industrielles (fabrication en série et ventes) :

ACTIF

1. Frais de mise au point des installations 30 000 €
2. Frais d’établissement 82 500 €
3. Machines500 000 €
4. Brevet 1 600 000 €
5. Stock de matières premières et fournitures 20 000 €
6. Trésorerie disponible (caisse + banque) 367 500 €
_________

2 600 000 €

PASSIF

Capital social 2 600 000 €

ETAT N° 2

Liste des opérations prévues pendant le premier exercice industriel
(fabrication en série et ventes)qui suivra la phase d’expérimentation, d’organisation et de mise au point des techniques

1- Estimation des ventes : 2 800 000 €
entièrement réglées à la fin de ce premier exercice
(postérieur à la phase d’expérimentation).
Les ventes, estimait Pierre BERTRAND, auraient
ensuite pratiquement triplé à la fin du 3e exercice.

2- Achats supplémentaires de matières...
tracking img