Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 237 (59097 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie Générale

ECONOMIE PARTIE I – LES FONDEMENTS DE LA CONNAISSANCE ECONOMIQUE
Chapitre I – L’économie et son domaine :
Il existe de multiples définitions mais on retiendra la suivante : Organisation des ressources matérielles, financières, techniques et humaines afin de produire et de répartir des biens et des services destinés à satisfaire les besoins des individus. 1.1- L’objet del’économie :

1.1.2- Des besoins illimités :
Les besoins sont divers, nombreux et ils se renouvellent : ils sont potentiellement illimités. Les économistes ont étudié ces besoins et ont dégagé de grandes propriétés : • Multiplicité : il y a des besoins de première nécessité (ils sont vitaux) et de besoins secondaires (superflu). Il peut être difficile de les distinguer : ce qui est superflu à une époquepeut être considéré comme essentiel ultérieurement : l’eau courante par exemple. Comment distinguer l’un de l’autre ? L’élasticité de la consommation par rapport au prix et un critère objectif (souligner la spécificité de la démarche économique). • Satiabilité : plus la quantité consommée augmente plus le besoin diminue jusqu’à ce qu’il y ait satiété (par exemple l’eau : vitale, puis hygiène, puisculture, puis piscine, puis inutile) • Interdépendance : tous les biens ne sont pas indépendants. Certains sont complémentaires (essence et voiture) d’autres sont substituantes (voiture et train)

1.1.2 – Des biens limités :
Le premier problème de l’économiste fut d’augmenter la production de ressources pour faire face à la pénurie (famine par exemple, pauvreté). Les facteurs de production sontlimités : ressources naturelles, travail (population active) et capital (les réserves d’or). Aujourd’hui, les performances de l’appareil

productif sont bien meilleures et on parle d’une société d’abondance (ce qui ne signifie pas que tout le monde ait accès à ces richesses). On peut classer les biens selon leur nature : • Biens matériels (on parle de biens) • Biens non matériels (on parle deservices) Souvent on utilisera « biens » en incluant par défaut les services. Il est à noter que les services, contrairement aux biens, ne semblent pas limités (ou beaucoup moins) par les ressources naturelles. On peut aussi les classer selon leur utilisation : • Biens de consommation finale • Biens servant à la production (on parle de facteurs de production) • Biens intermédiaires c’est-à-diredétruits ou transformés dans le processus de production (on parle de consommations intermédiaires).

1.1.3 – Des choix à faire :
Il va donc falloir arbitrer car tous les besoins ne peuvent pas être satisfaits. Les choix portent sur : • La production : que produire et comment ? • La répartition : comment répartir les richesses ? La simple présence d’un Etat implique qu’il faut des impôts ne serait-ceque pour financer la police, l’armée et la justice mais on peut aussi aller plus loin et donner à l’Etat un rôle social de réduction des inégalités. On parle alors d’Etat Providence. • Les dépenses : il faut répartir ses dépenses car le budget est limité. C’est vrai pour les ménages mais aussi pour les entreprises et pour l’Etat (bien que ces trois acteurs économiques aient de nombreuses divergenceset qu’il faille se méfier des comparaisons). La science économique devient donc bien plus large que la simple gestion des richesses et touche des problèmes également politiques et sociaux.

1.2– Les grands courants de la pensée économiques : Les conclusions auxquelles on parvient dépendent d’hypothèses de départ. De grandes tendances se sont faites jour en économie.

1.2.1– L’école classique:
L’école classique regroupe des auteurs aussi divers que variés, mais ils ont tous un certain nombre de points communs. • Une approche macro économique : l’approche macro consiste à analyser l’économie directement dans sa globalité. Les classiques différencient ainsi trois classes sociales Les rentiers : perçoivent une rente, fruit de la propriété Les capitalistes : perçoivent un profit,...
tracking img