Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 126 (31300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction Générale à l’Economie

Méthodologie :
Les épreuves écrites sont des dissertations. Ces épreuves nécessitent une introduction avec : - définition des termes du sujet. - définition de la problématique qui va permettre de justifier par un raisonnement le plan que l’on va adopter. Il y a 3 principales sortes de sujet : - opposition de 2 termes. - développement d’une notion. -comparaison de 2 notions (théorie économiques, formes de marchés…). - complémentarité de 2 notions. Le plan devra être un plan en 2 parties avec 2 sous-parties. Les intitulés des parties devront être apparents.

L’économie est une science, donc l’analyse économique développe une problématique. Elle étudie des comportements qui évoluent dans le temps. C’est une science relativement récente (1776) quicorrespond à la Révolution Industrielle contemporaine. Or, aujourd’hui, nous vivons dans une société post-industrielle : les règles ne sont par conséquent plus les mêmes que lorsque la science et l’analyse économiques sont apparues. Les enjeux ne sont donc plus les mêmes. Avant les années 1970, il existait un dualisme entre socialistes et libéraux. Mais aujourd’hui ce phénomène est dépassé (voir laChine).

Section 1 : La problématique économique
Lorsque l’on adopte une démarche scientifique, on utilise des méthodes. Or, contrairement aux sciences exactes ou aux sciences humaines, l’économie se situe à la frontière de l’utilisation de méthodes purement scientifiques.

1. Le caractère des phénomènes économiques. A. Le caractère causal et ses limites : Le but d’une science est d’énoncerdes lois et de les regrouper afin d’en faire des théories. Une loi est la démonstration d’un lien de causalité : un phénomène, par une relation, explique un autre phénomène. Il s’agit donc ici de mettre en relation des phénomènes économiques afin d’émettre des lois économiques. exemple 1 : Qu’est-ce qui explique la formation de l’épargne ?

1

Hypothèse : l’épargne est fonction croissante dutaux d’intérêt. exemple 2 : Qu’est-ce qui explique les choix du consommateur ? Hypothèse : il existe une relation entre le volume demandé et le prix de l’objet (loi de la demande). Cependant, il existe des limites en terme de causalité. En effet, en cas d’existence de circularité (œuf et poule), il est impossible de formuler des lois basées sur le principe de causalité.

B. Le caractère vital ethumain des phénomènes économiques : Les décisions économiques sont prises par les individus : l’aspect psychologique détermine donc le comportement. Depuis quatre siècles, nos économies sont soumises à l’inflation. Or, les comportements individuels n’ont pas toujours été les mêmes dans cette situation. Ainsi, la principale loi de Keynes est la loi psychologique fondamentale. Il existe également descomportements de groupe : la société est segmentée en catégories socioprofessionnelles par exemple. Définition : une catégorie socioprofessionnelle est un ensemble homogène de la population en terme de qualification et de revenu. Ces comportements sont analysés par la sociologie. En matière de consommation, on parle de consommation de classe pour refléter cette segmentation. L’influence de l’Etatdans ces comportements naît au XVIe siècle. A cette époque, les souverains agissaient comme des agents économiques : ils étaient propriétaires de flottes, lançaient de grande expéditions en vue de leur enrichissement. L’Etat a donc toujours donné l’exemple (les armateurs marseillais ont copié le Roi par exemple). Aujourd’hui l’Etat cherche au contraire à réguler les phénomènes en mettant en œuvredes politiques économiques (ex : grand emprunt national) : par la fiscalité, il arrive à faire changer les comportements économiques. exemple 1 : depuis 5 ans, on veut favoriser le transfert de patrimoine par donation du fait de la vie qui se rallonge. A cette fin, l’Etat peut exonérer les donations (absence d’impôt). exemple 2 : le gouvernement fédéral américain a remarqué que 75% de ses...
tracking img