Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1833 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Microéconomie, discipline de la science économique qui étudie les comportements individuels des agents économiques (entreprise, consommateur, entrepreneur individuel), dans leurs activités de production, de consommation, d’investissement et d’épargne.
Faisant de l’unité économique individuelle l’objet privilégié de son étude, la microéconomie s’inscrit pleinement dans la démarche deséconomistes de l’école classique et de l’école marginaliste, qui suppose que les marchés sont en situation de concurrence pure et parfaite, que les prix sont donnés, et que la variation des grandeurs économiques ne peut être la résultante d’initiatives isolées.
La microéconomie se distingue de la macroéconomie, qui étudie les conditions optimales d’utilisation des ressources disponibles et les conséquencesde leur variation en ne considérant que les grandeurs économiques agrégées. Cependant, il existe des liens entre microéconomie et macroéconomie, dans la mesure où les principales divergences entre les courants de la pensée macroéconomique trouvent leur origine dans des différences de conceptions d’ordre microéconomique. C’est par exemple le cas pour le rôle à accorder aux taux d’intérêt dans larégulation de l’activité économique globale, ce qui constitue un problème macroéconomique, mais dont la source est d’ordre microéconomique, puisqu’il procède d’une différence de conception sur la motivation des agents économiques dans leur demande de monnaie.
2. OBJETS ET POSTULATS DE LA MICROECONOMIE
Le raisonnement microéconomique repose sur le postulat que chaque individu poursuit desobjectifs variés, qui vont de la satisfaction des besoins fondamentaux (comme la nourriture, l’habillement et le logement) à celle d’aspirations plus complexes (pouvant être d’ordre matériel, esthétique ou spirituel). Les moyens disponibles pour satisfaire ces objectifs à un moment donné du temps sont limités par le volume de l’offre disponible en matière de facteurs de production (travail, capital etmatières premières) comme en matière de technologie. Cette rareté des ressources est une contrainte qui oblige l’agent économique à procéder à des arbitrages pour maximiser l’utilité s’il est un individu isolé, ou son profit s’il est un entrepreneur.
La microéconomie permet en fait de décrire et d’analyser la manière dont les ménages forment leur demande de biens et services, et la manière dontles entreprises décident quels biens ou services elles vont produire, en quelle quantité et selon quelle combinaison de facteurs de production ; enfin, elle s’attache à comprendre comment les marchés organisent la rencontre de l’offre et de la demande ainsi exprimées.

3. THEORIE DU CONSOMMATEUR

Le choix optimal pour un consommateur est celui qui lui permettra d’obtenir une utilitémaximale, si l’on retient, comme le fait la microéconomie, une hypothèse de rationalité de l’individu.
En matière de consommation, les options disponibles qui s’offrent à l’individu désirant consommer dépendent de son pouvoir d’achat (lui-même fonction de son revenu et de ses possibilités d’avoir accès à du capital, notamment par le crédit) et le prix des biens et services disponibles. En fonctiondes informations dont il dispose sur ces options, le choix d’utilité maximale du consommateur dépendra de ses courbes de préférence, c’est-à-dire de l’échelle subjective sur laquelle il place les différentes combinaisons de biens et services contribuant à l’utilité totale. La théorie microéconomique de la demande du consommateur établit donc comment le choix d’utilité maximale d’un consommateursera affecté par les variations de chacune de ses composantes, à savoir son pouvoir d’achat, le prix des biens et services disponibles et ses courbes de préférence.
L’individu n’est évidemment pas seulement un consommateur. Pour acquérir du pouvoir d’achat sous la forme de revenu, il doit vendre son travail. L’un des choix fondamentaux qui se présentent à lui est celui de l’arbitrage entre...
tracking img