Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction aux grandes pensées économiques :

I. Histoire et économie
1. L’économie : des pratiques et un discours. Région économique et science économique.
La complexité du terme « économie » vient de son emploi dans la langue Française (différente de l’anglaise). L’économie diffère le savoir (corps scientifique) de l’action (transaction).
Les pratiques économiques ne peuvent êtreréellement recensées historiquement malgré ce que l’on peu prétendre.
Le XVIIIe siècle fut le siècle de la spécialisation des disciplines (le droit par ex) et depuis lors ce phénomène s’amplifie de manière croissante (créant le professionnalisme mais pas l’intelligence).
Le titre distingue :
- Région économique : qui constitue le domaine de l’éco.
- Science éco : pensé qui s’est développé pourexpliquer les différents phénomènes éco, c'est-à-dire qui dépend de l’individu.

Cependant l’économie suppute que l’acteur éco est rationnel, or cette hypothèse est plus erroné que ne le suppose la science éco. En effet d’après l’économiste Indien, Armatya Sen les acteurs rationnels sont en réalité des « rational fools » (des comportements imprévisibles dans leur globalité)
Ex : Durant la criseactuel les Français n’ont jamais autan épargnés.

Tout est donc question d’appréciation. Les phénomènes éco n’ont de sens que par des référents, il ne faut donc pas se limiter à une présentation journalistique des phénomènes économique. De fait, cette partie est éludé car on ne sait pas mesurer la surface (l’assiette) d’un acteur à engagement (par exemple par rapport à une dette/ un déficit). Ceterme n’a de sens qu’en termes d’actif. Comme le stipulera Thomas D’Aquin (théorie du juste prix) le problème dépend de la relativité et non pas de la valeur absolue. Il faut donc toujours regarder le « numérateur » et le « dénominateur » du phénomène.
Ex : Crise France/Richesse de la France.
Ex : Le PIB n’est une représentation infime de la richesse contrairement aux croyances.
Le sujet estdonc complexe et il amène à la question suivante : « Quand y a-t-il présence d’anormalité dans le système ? »
C’est ce qui montre la complexité du problème. (Il s’agit là de la première étape de l’intelligence, c'est-à-dire la contextualité, ce qui est le travail de l’agent éco).

2. Un panorama introductif de l’histoire de la pensée économique.
La société actuelle est une société d’économie :la raison éco domine, c’est un constat.
En quoi le droit est il lié à l’économie ?
Le droit se positionne en fonction de cette dénomination. On peut dire que le droit entour et contient l’éco dans le sens topologique du terme. L’économie et la réflexion éco consiste à énoncer la valeur de qqch ainsi que le droit contrôle et balise le processus qui abouti à cette valeur. Il y a donc unecomplémentarité permanente entre le droit et l’éco. Cette dépendance est croissante dans le temps. L’élément central pour vérifier cela est celle du marché :
-Marché : institution (libéral) et organisation (déterminé par des phénomènes juridiques). Cette notion figure en elle-même la complémentarité de l’éco/droit.
Ex : éco informelle et souterraine souffre de cette absence de droit.

La premièrethéorie éco qui apparait est celle d’Aristote (continuateur de Platon) (-384 -322)
Aristote innove 2 termes (faux amis) :
- Oeconomia (reproduction maisonnée, quotidien)
- Chrématistique (crée de la valeur avec de l’argent, plus tard dénommé par l’accumulation du K)
Il condamne la Chrématistique car il la pense néfaste. Aristote est le premier économiste moralisateur.
Auparavant, il n’y avait pasd’éco. Effervescence intellectuel présente dans les cités athéniennes ne se retrouvera jamais.
Ex : Rome très peu économique

De -300 à l’an 800/1000 : peu de modification. Carolingien pblm des marchands étranger (foire/ext…)
Une fracture à lieu à cette époque, des phénomènes pré éco s’infiltre à l’occident via empire arabo musulman beaucoup plus avancé dans ce domaine (Apogée de...
tracking img