Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3147 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Pica Saro

L2/ AES

MINI-MÉMOIRE

Sujet:

LES DÉLOCALISATIONS

Les délocalisations

« Rien ne garantit que les emplois détruits par les délocalisations auraient survécu à la compétition internationale ! » À travers cette phrase, le Ministre de la Finance, Luc Frieden (Luxembourg) sous-entend, que si du fait de la concurrence internationale, les emplois devaient disparaître, c’est queleurs structures productives ne sont pas adaptées pour faire face à la mondialisation. Qui dit mondialisation, dit délocalisation. La délocalisation consiste, pour des produits qui auraient pu être produits et consommés dans une même aire géographique, à séparer les lieux de production et de consommation. En d’autres termes, il s’agit pour le gestionnaire de fabriquer là où, c’est le moins cher etde rendre là, où il y a du pouvoir d’achat. Souvent défini, à l’image de Jean Arthuis, comme le comportement économique d’une entreprise, qui transfère tout ou une partie de sa production à l’étranger, afin de réimporter les produits fabriqués à moindre coûts, le phénomène délocalisation répond en réalité à différentes stratégies plus complexes et obéit à une multitude de facteurs. Ainsi, lapremière partie sera consacrée aux facteurs poussant les entreprises à délocaliser, avant de se tourner vers les limites de ces délocalisations.

Les facteurs de délocalisation

La réduction des coûts

Les gains obtenus grâce à une main-d'œuvre bon marché sont souvent un motif essentiel à la délocalisation des entreprises. Effectivement, avec une main-d'œuvre jusqu'à 50 fois moins chère comme enInde, les entreprises ont l’occasion d’augmenter leurs marges commerciales, c’est par exemple le cas d’agriculteurs américains délocalisant leur production au Mexique pour profiter des bas taux de salaires horaires. Ces investissements ont des effets positifs sur l'économie, car elles sont complémentaires avec l'emploi et le commerce extérieur. Il peut s'agir d'une stratégie globale, danslaquelle l'entreprise cherche, à la fois à conquérir un nouveau marché et réduire ses coûts de production, de sorte qu'elle augmente en même temps ses profits et ses débouchés. La volonté d'une entreprise de se concentrer sur ce qu'elle fait de mieux et d'accélérer son développement, motive certaines d'entre elles à transférer dans les pays à bas salaires son activité à faible valeur ajoutée, tandis queles fonctions stratégiques ou de production plus qualifiée demeurent dans le pays d'origine. Le cas de Nike illustre ce choix : seul 4% du prix de vente correspondent aux coûts de fabrication en Asie, le reste du prix étant immatériel (par exemple : le marketing) est réalisé aux États-Unis.

En ce qui concerne la productivité, la situation est plus complexe. Pour des raisons qui tiennent à laformation, à la tradition culturelle, au capital et à la technologie affectés à la production, à l'organisation du processus productif, aux méthodes de management de la main d’œuvre, voire à la productivité physique inhérente des travailleurs, la productivité des salariés occidentaux est en général plus forte, que celle de leurs homologues des pays émergents. La prise en compte de la productivitépeut donc venir amoindrir l'intérêt d'une délocalisation, même lorsque la différence de coûts de la main-d'œuvre est très importante. Cependant, si un certain nombre d'investissements matériels et immatériels sont consentis par l'entreprise, pour permettre aux facteurs de production locaux d'atteindre rapidement les standards occidentaux, les niveaux de productivité peuvent rapidement s'élever :dans cette hypothèse, loin d'être un frein à la délocalisation, la productivité vient au contraire s'ajouter aux faibles coûts salariaux pour en renforcer l'intérêt. En outre, elle peut être fortement augmentée par la flexibilité de la main d'œuvre : la faiblesse de législation sociale protectrice offre ainsi, dans les pays d'accueil, un cadre d'emploi déréglementé des salariés qui favorise...
tracking img