Economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3932 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Comment le secteur de l’automobile perdure t-il dans un marché en perpétuelle évolution ?

Etant l’un des principaux acteurs du commerce international, le secteur automobile doit aujourd’hui faire face aux multiples évolutions du marché.
En effet, il semble que le secteur de l’automobile

Bien durable, l’automobile a vu ses ventes dans le monde, notamment dans les pays del’OCDE, particulièrement affectées par la crise financière commencée en 2007, qui s’est couplée par la suite à une crise économique. Ces baisses significatives de chiffres d’affaires ont des répercussions similaires sur l’ensemble du secteur automobile au sens large.

I/ Constat : Le marché de l’automobile et le commerce mondial

1) La production mondiale :
Après de nombreuses années decroissance à un rythme soutenu (+ 15 millions de véhicules entre 2000 et 2007), la production mondiale de véhicules a baissé de 4 % en 2008.
La crise économique et financière a été à l’origine d’un arrêt brutal de la croissance. Dans les zones développées, elle s’est traduite par des reculs significatifs de production, tant en ALENA (- 16 %) qu’en Europe occidentale (- 9 %) et en Corée du Sud (-7 %).
Seul le Japon, grâce à la diversification de ses débouchés extérieurs, a pu mieux résister en 2008 (- 0,3 %).
La crise économique et financière a donc d’importantes répercussions sur le secteur automobile en général. De l’amont (fournisseurs) à l’aval (la vente/entretien de véhicules) en passant par le transport de marchandises ainsi que par les fabricants de biens d’équipements elletouche toutes les étapes de la chaine de production.
Cependant, le besoin de liquidités est capital pour des investissements (sites de production) amortis sur de longues périodes car les véhicules, lors de leur conception et avant commercialisation, nécessitent des phases de recherche sur plusieurs années. Ceci est élaboré dans une démarche de progrès permanent afin de pouvoir répondre auxdemandes des consommateurs. Celles ci sont autant liées à la sécurité qu’à l’environnement ( réduction des gaz à effet de serre…).

Dans le secteur de l’automobile on distingue 3 pôles mondiaux qui détiennent à eux seuls la quasi totalité de la production mondiale :
-l'Amérique (Alena 21%, dont les États-Unis qui représentent près de 15% de la production mondiale en 2007)[]-l'Asie (plus de 40% de la production mondiale []) -l'Europe occidentale (23% de la production mondiale, soit plus que l'Alena, dont près de la moitié est assurée par l'Allemagne et la France []).
Durant cette décennie, plusieurs zones géographiques ont vu leur production fortementaugmenter : l'ex-Europe de l'Est (+175% [), ]l'ex-URSS (+80,5%); l'Asie (+68,8%) ainsi que l'Amérique latine (+39,7% []) .
Le classement mondial des constructeurs d’automobiles :

Production mondialeen milliers de véhicules, en 2008 | Classement | Tous véhicules |
Toyota-Daihatsu-Hino | 1 | 9 238 |
General Motors | 2 | 8 283 |
Groupe Volkswagen | 3 | 6 437 |
Ford | 4 | 5407 |Hyundai-Kia | 5 | 4172 |
Honda | 66/ | 3 913 |
Nissan | 7 | 3 395 |
PSA Peugeot Citroën | 8 | 3 325 |
Suzuki-Maruti | 9 | 2 624 |
Fiat-Iveco-Irisbus | 10 | 2 524 |
Renault-Dacia-Samsung | 11 | 2 417 |

PSA Peugeot Citroën, dont la stratégie d’internationalisation se poursuit, a produit plus de 3,3 millions de véhicules et est huitième au classement mondial des constructeurs.
Renault,qui continue de développer des synergies au sein de son alliance avec Nissan, a construit plus de 2,4 millions de véhicules et est classé onzième.

2) Evolution et caractéristiques du secteur de l’automobile :

a) L’évolution de la production et des échanges des trois pôles automobiles mondiaux :

En 2008, l’Union européenne (27 pays) est restée une zone ouverte où le développement...
tracking img