Ecrire une lettre a la maniere de montesquien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1131 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Écriture d'invention

de jamon a juan

Je vous écris aujourd'hui de France, après avoir découvert l'acceptation de l'autre et de son mode de vie en Angleterre je me trouve ici confronté a son contraire absolue. Ici quoique les modes soient terriblement mouvante, il n'en existe qu'une a la fois, que chacun se doit de respecter sous peine d'être rejeté de cette si belle société. Il fautcroire que ce pays a garder la même attitude face aux autres depuis le moyen age, déjà Montesquieu décrivait cela au XVIIIème . ainsi en trois siècle le pays a vue passé des milliers de mode et son peuple a connu toutes les apparence possible et imaginable tout en gardant les mêmes idées sur le respect de celle ci. Ainsi ce pays se sublime dans son uniformité quoique quelque être ose troubler cetteharmonie. Mais mon chère ami ne vous inquiétez pas le gouvernement commence a créer des lois pour que les entorses trop significative a l'apparente quiétude de ce peuple dépourvu de conflit sois banni et en attendant il est de toute façon délicat pour un quelconque détracteur de l'ordre établit de se procuré l'objet du scandale et si toute fois un individu réussit a s'opposer a la société par satenue il serait alors critiquer avec une tel violence qu'il déciderai de lui même de s'adapter au monde qui l'entour a moins d'être victime d'une quelconque folie. Il est donc normal d'exclure toute personne persistant dans cette voie. L'apparence ne ce cantonne pas seulement l'aspect vestimentaire comme vous pourriez l'avoir cru a la lecture de ce début de lettre mais aussi a celle physique. Ainsiles gens de cette société s'enduisent de toute sorte de crème, utilisent des machine digne des pire appareil de torture et parfois même ils modifie leur apparence grâce au progrès de la chirurgie ceci évidement pour avoir le bonheur de ressembler a son voisin. Ces être sont prêt a tous pour ne pas se différencié des autres individu et ainsi que tous ensemble ils forment un seul et même êtrephysique, la communauté.
Ce que je vais vous dire va peut être vous paraitre contradictoire mais ces hommes vivent pourtant dans une solitude déconcertante. La ville des lumières est celle ou brille le plus l'individualisme. Chaque jour ils croisent une infinité de leur semblable sans même les voire, ils passent a coté d'individu en tout point identique a eux même, mais trop préoccupés par leur vie ilsne les voient même pas. Ainsi certaine personne se croisent tous les jours sans même se voire. Ils avancent seul au milieu de tous, perdue dans leur pensées face a des rêves lointain. Ses Hommes semblent avoir peur de l'inconnue que représente leur prochain, de leur jugement et qu'en faite il ne soit pas si semblable a lui, alors ils le fuient, ils disent qu'ils n'ont pas le temps mais en réalitéils fuient. Dans ce pays l'homme ainsi que la femme n'a plus besoins d'autrui pour vivre, il se suffit a lui même alors pourquoi irait il vers les autres. Ainsi grâce a cette merveilleuse idée qu'est l'individualisme chacun est responsable de son état quel qu'ils sois. Ce peuple a ainsi perdu cette conscience de groupe qui l'encombrais. Chacun pour sois devient leur doctrine et personne ne seraisy déroger. Ainsi meurt les mendiants sous l'indifférence des passants. C'est la théorie de Darwin, ceux qui sont incapable de s'adapter doivent disparaître c'est le peuple qui me la dit, c'est donc le monde qui change, les gens ni serai donc pour rien alors rien ne sert qu'ils se culpabilisent et cela ils l'ont bien compris. Leur société appartient a la compétitivité seul contre tous ils nepeuvent s'attacher aux autres, la seul chose qui les sauve c''est qu'ils se méfient de tout le monde car ils se connaissent bien, ils savent que a leur place ils profiteraient de cette confiance il est donc logique qu'il n'accorde leur confiance a personne. Ainsi seul les plus fort ou plus exactement les plus malin réussisses a subsister financièrement.
J'aurais peut être due vous en parler plus...
tracking img