Ecrit d'invention sganarelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Français : Tout en conservant la mise en place par Molière, vous réécrirez le dialogue de Molière en l’inscrivant dans le registre tragique.

Sganarelle découvre safemme en trin d’admirer le portrait d’un jeune homme qu’elle vient de ramasser par terre.
Sganarelle, à part et regardant sur l’épaule de sa femme.
Que considère-t-elleavec tant d’attention ?
Ce portrait, mon honneur, ne nous dis rien de bon.
D’un fort vilain soupçon je me sens l’âme émue.
Sa Femme, sans l’apercevoir, continue.Jamais rien de plus beau ne s’offrit à ma vue ;
Le travail plus que l’or s’en doit encore priser,
Hon ! que cela sent bon !
Sganarelle, à part.
Quoi ? peste ! lebaiser !
Ah ! j’en tiens.
Sa femme, poursuit.
Avouons qu’on doit être ravie
Quand d’un homme ainsi fait on se peut voir servie,
Et que s’il en contait avec attention,Le penchant serai grand à la tentation.
Ah ! n’ai-je un mari d’une aussi bonne mine,
Au lieu de mon pelée, de mon rustre…!
Sganarelle, lui arrachant le portrait.Ah ! mâtine !
Nous vous u surprenons en faute contre nous,
En diffamant l’honneur de votre cher époux.
Donc, à votre calcul, ô ma digne femme,
Monsieur, tout biencompté, ne vaut pas bien madame ?
Et, de Belzébut, qui vous puisse emporter !
Quel plus rare parti pourriez-vous souhaiter ?
Peut-on trouver en moi quelque chose à redire ?Cette taille, ce port que tout le monde admire,
Ce visage si propre à donner de l’amour,
Pour qui mille beautés soupirent nuit et jour ;
Bref, en tout et partout,ma personne charmante
N’est donc pas un morceau dent vous soyez contente ?
Et pour rassasier votre appétit gourmand,
Il faut à son mari le ragout d’un galant ?
tracking img