Ecriture invention

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (724 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ecriture d’invention : Dialogue entre La Fontaine et un adversaire des Fables.
Après avoir été longtemps critiqué pour ses fables, La Fontaine désire s’entretenir avec un homme qui soutient que cene sont que des « contes vulgaires » , pour lui expliquer l’intérêt que peuvent susciter ses fables et lui expliquer leur véritable but.
LA FONTAINE : Veuillez m’excuser Monsieur, j’aimerais si vousme le permettez, m’exprimer au sujet des Fables dont je suis l’auteur.
ADVERSAIRE : Prenez place mon cher, je serais ravi de pouvoir partager avec vous mon point de vue sur votre œuvre.D’ailleurs, permettez moi de commencer. Vos fables sont, comme tout le monde le sait, destinées aux enfants, seulement les enfants ont peu de culture et sont bien trop naïfs. Vos morales pourraient les induire enerreur et ainsi les marquer tout au long de leur existence.
LA FONTAINE : Mes Fables ne sont pas destinées qu’aux enfants. Elles permettent d’instruire certes, mais elles s’adressent également auxadultes. Les Fables ont pour but d’apprendre et cela quelque soit l’âge. Cependant les morales que j’écris sont pour la plus part très explicites et ainsi, même les plus jeunes peuvent lescomprendre. D’autre part, je les invite à apprendre tout en se divertissant, cela me parait bien plus plaisant.
ADVERSAIRE :  Vos fables sont très manipulatrices, les enfants croient tout ce qu’ils lisentdans vos écrits, ainsi vous les incitez à avoir les même défauts, les mêmes comportements que les hommes, par exemple, dans la Cigale et la Fourmi, ils découvrent l’égoïsme et …
LA FONTAINE (lecoupant) : C’est la réalité Monsieur, mieux vaut les mettre en garde très tôt sur la nature humaine et ses dérive afin qu’ ils apprennent à se protéger face à certains personnages, ne croyez-vous pas ?ADVERSAIRE (déstabilisé) : Bref, il y a un autre point qui me gêne, vous me disiez, il y a un instant, que vous les faisiez réfléchir sur le monde tout en les divertissant, ne croyez-vous pas...
tracking img