Ecriture d'invention fantastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
9 juin 1870
1
L’année fut très difficile pour moi, ainsi je pris la décision de partir subitement dans la

demeure familiale à St Paul les Dax, où je passai toutes mes vacances quand j’étaisenfant.

C’était un petit village de moins d’une centaine d’habitants. Arrivé à 11 heures, je décidais de me promener

dans le bourg. A la vitrine d’une brocante, j’aperçus une magnifique bague quibrillait de mille éclats, sûr

que cela plaira à Sarah, elle qui adorait les bagues... En l’achetant, le vendeur me confia qu’elle était très

ancienne. Elle avait appartenu à une vieille damequi… mais il s’arrêta net de parler prétextant que j’avais

mieux à faire que d’écouter un vieux marchant, comme lui. En arrivant à ma demeure, je constatais que tout

était comme avant… Commeci le temps s’était arrêté. Tout était là, le vieux fauteuil où grand père aimait

prendre un thé près du feu. A gauche, la cuisine où il me semblait encore sentir l’odeur de la bonne tarte auxmyrtilles que grand-mère faisait régulièrement. A l’étage, il y avait trois grandes chambres. Dans la

chambre de gauche, je déposai mes bagages. Je fis mon lit, me lava et me fis à mangerrapidement pour

aller me coucher car la route m’avait épuisée. Je pris un comprimé pour m’endormir plus rapidement.

2 Pris subitement d’une grande soif, je me réveillai au milieu de la nuit. En melevant pour aller me

chercher de l’eau dans la salle de bains, je sentis un courant d’air glacial. Pourtant aucune fenêtre n’était

ouverte ! Le plancher grinçait à l’étage. Tout à coupquelqu’un me toucha l’épaule. Je me retournas mais

rien !... En me regardant dans le miroir, c’est comme si j’avais pris trente ans en une seconde. Mes yeux

étaient ridés, ma barbe et mes cheveuxavaient poussé !

3 Mon cœur battait à cent à l’heure, je ne sentais plus mes jambes. Mais que ce passait-il ? Soudain, une lueur

intense dans le couloir attira mon regard. Je vis avec stupeur...
tracking img