Ecriture d'invention : jacques le fataliste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (583 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce 11 mais 1745, j'étais donc partis pour la bataille de Fontenoy, pour fuir mon père. Nous sommes arrivoés aux alentours de Tournai où devait se dérouler cette bataille. Mais je dois t'avouer quebien que je ne sois pas en première ligne, mes jambes tremblaient de peur ! Je regardais autour de moi, les autrichiens étaient encore loin! Les quarante sept mille soldats que nous étions attendés lesordres du Maréchal qui nous conduisait. Autour de moi j'entendais des soldats parler, « ce matin, dès 5 heure ils ont ouvert le feu ! Ils ont tirés avec de la grosse artillerie, on vous attendais pourcontinuer le combat! »
Cette bataille paraît importante d'un point de vue stratégique pour la France. Moi, je n'ai aucune idée de ce que je fais là. Embarqué à l'improviste. Je regarde une fois deplus mes camarades, ils sont tous très motivés pour gagnés, ils crient, ils lèvent le poing. Qu'est ce que je fais là ? Nos, enfin, les ennemis de la France se rapprochent, les hommes autour de moi sonprêts à les attaquer. Mais je reste là, je ne comprends pas vraiment ce qui ce passe. Puis, tout d'un coup tout le monde se met se met à courir, j'entends des bruits des épées sur les armuresennemis. Tout va tellement vite, des corps tombent, du sang gicle, des cris d'effrois se font entendre. Il y a des tirs de tous les cotés, mais je reste passif.
Passif, jusqu'à ce que je sente cette piqûreà mon genoux, une piqure violente, comme je n'avais jamais ressenti auparavant. J'essaie de marcher pour aller m'abriter derrière un arbre, voir quelle est cette bête qui m'a piqué. Mon Dieu qu'ellefait mal ! J'arrive enfin à m'assoir, je suis à peu près protéger des autrichiens. J'ai regardais mon genou, il était rouge, très rouge, c'est alors que j'ai compris que je ne m'étais pas fait piquémais tiré dessus. J'ai commencé à paniquer, et lève les yeux, je cherche de l'aide, quand tout à coup, apparaît devant moi la plus belle des femme. Je me souviens d'elle comme si c'était hier !...
tracking img