Ecriture d'invention : tartuffe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (689 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ECRITURE D’INVENTION ACTE II, scene 4
Orgon se trouve dans le salon, Marianne entre dans la pièce
Mariane
Père, puis-je m’entretenir avec vous, et pouvez vous m’octroyer quelques instants ?
OrgonJe m’apprêtais à aller prier avec Tartuffe mais allez-y je vous en pris, je vous écoute ?
Mariane, elevant le ton
Voila, il en est assez, je ne me marierai point avec Tartuffe !
Orgon
Comment !Osez-vous remettre en cause mon autorité et ma décision, fille insolente ?
Mariane
Pour l’amour d’une fille, abandonnez, je vous prie cette idée. Souhaitez-vous ma perte et me haïssez- vousautant ?
Orgon
Ce n’est point à vous de poser les questions ! C’est moi qui décide, et puis c’est tout. Et pourquoi parler de perte, Tartuffe est l’homme idéal, c’est un homme d’honneur, franc, pieux etqui sera vous respecter, un homme protégé de D-ieu, charmant, loyal et …
Mariane, coupant la parole a son pere
Mariez-vous donc avec lui s’il vous plait tant !
Orgon
Cessez vos enfantillages ettaisez-vous un peu !

Mariane
Si vous daignez m’aimer, tel un père éprouve de l’affection pour sa fille je vous demande de me laisser choisir le mari qui me plait avec qui j’aurai un hymen de toutebeauté et de ne pas m’imposer pour époux qui bon vous semble. Pour tout vous dire, Valère est le sujet de mes songes et Tartuffe de mes pires cauchemars !

Orgon
Baliverne ! Je suis votre père, jesais ce qu’il vous faut. Vous vous marierez avec Tartuffe que cela vous plaise ou non !
Marianne reste muette
Orgon
Et quoi ! Avez-vous donc perdu votre langue ?
Mariane
M’aimez-vous ?
OrgonAh ! je ne veux plus rien entendre !
Mariane
Réfléchissons. Si vous m’aimez, ne souhaitez vous pas mon bonheur et n’ai-je point mots à dire sur mon avenir ?
Orgon, s’approchant de sa fille commepour la frapper
Fille impertinente ! Je vous apprendrai, moi, à parler a un père ! Pauvre Tartuffe, c’est lui qu’il faudra bientôt plaindre si vous ne changez point...
tracking img