Ecriture d'invention

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (542 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Deux ans plus tard, je la vis à une soirée et elle m’aborda avec entrain : « Eh bien, Octave, cela fait bien longtemps que je ne vous ai vu ! »
Rêvais-je ? Un long moment s’écoula avant je puisseréagir, submergé par tant de souvenirs et d’émotions. Puis, enfin, je répondis avec détachement à celle qui m’avait trahi et m’avait tant fait souffrir : « Oui, cela fait un certain temps. ». Je neparvenais pas à détacher mes yeux de son visage toujours aussi adorable. Cette femme sublime me subjuguait. Elle me demanda alors : « Pourquoi êtes-vous parti ainsi du jour au lendemain sans me donnerla moindre explication ? » Surpris, j’essayai de lui répondre encore sous l’emprise de la colère devant un tel aplomb.
Pendant ces deux dernières années, je n’étais pas parvenu à l’oublier, j’avaisperdu le goût de la vie, ma jeunesse. Le souper où j’avais découvert son infidélité m’avait obsédé jour et nuit. Mon ancienne et unique maîtresse m’avait fait sombrer dans le désespoir, la maladie queje n’avais jamais connus auparavant. Je décida soudain de lui mentir pour la blesser, la meurtrir à son tour : « Madame, Je vous ai quitté car j’étais las d’être avec vous. J’aspirais à être avec unefemme plus jeune, de mon âge ». Elle rétorqua : « Octave ! Vous m’avez quittée en raison de mon âge. Pourtant, combien de fois avez-vous loué ma maturité ! ». Elle se rapprocha de moi et me chuchota àl’oreille : « Je pense que vous me mentez ! » Désarçonné, je ne savais plus quoi dire, je bégayais, j’avais la sensation d’être revenu deux années plus tôt devant la femme que je vénérais. Lorsqueje voulus réagir, elle me proposa de l’accompagner dans un salon adjacent. Je ne parvins pas m’y soustraire devant ses yeux si magnifiques, devant tant de beauté ! Je succombai de nouveau à son charmeenvoûtant. . Elle me murmura : « Vous m’avez tellement manqué. Octave ». Cette phrase me fit réagir : « Madame, il y a deux ans, j’ai préféré partir afin d’éviter tout scandale. Mais, sachez que...
tracking img