Ecriture d'invention

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1203 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Messieurs les éditeurs,

Suite à la lecture du livre de George Orwell, La Ferme des Animaux, ainsi qu’à l’annonce de votre non-souhait de le rééditer, de plus que les éditions de ce dernier sont déjà épuisées, je veux vous faire part de ma déception ainsi que des idées qui me poussent à vouloir vous convaincre de le réimprimer à nouveau. En effet, je suis une admiratrice très prononcée de celivre et j’en défend les intérêts que je souhaite vous énumérer. Pour justifier ces derniers, je choisis de m’appuyer sur certains passages de l’ouvrage qui, à la lecture, m’ont paru primordiaux et à défendre.
En premier lieu, je veux vous présenter ma vision du livre qui, pour moi, est divisée en deux parties. D’une part, au commencement de La Ferme des Animaux, qui est tout d’abord nommée laFerme du Manoir, la cause qui est mise en avant part un discours de Sage l’Ancien, un cochon très respecté à l’enceinte de la ferme, est la volonté de liberté des animaux. Il remet en question la place de l’Homme face aux animaux grâce à toutes les leçons qu’il aura pu tirer au cours de son existence, il dénonce le fait que l’Homme les traite comme des esclaves. Sage l’Ancien cite l’Homme commel’ennemi véritable des animaux, leur suzerain qui pourtant, à l’inverse de ces derniers, ne produits pas, ne pond pas, ou encore, est trop lent pour chasser. Il dénonce la maltraitance que subisse les animaux et met en place une véritable idée de révolution dans la tête de chacun, « le soulèvement » comme il l’appelle. Il y rajoute un chant révolutionnaire qui leur fait apprendre à chacun, que l’onpeut traduire comme un hymne à la liberté. Ce soulèvement va arriver beaucoup plus vite que chaque animal n’aurait pu le penser. Ils agissent dans le but de défendre une cause qui leur tient à cœur et réaliser ce que les humains n’ont jamais su appliquer, une égalité qui est la même entre chacun d’entre eux. Ils rajoutent à leur révolution sept commandements qu’ils se mettent dans l’esprit detoujours respectés : Tout deuxpattes est un ennemi ; Tout quatrepattes ou tout volatile, un ami ; Nul animal ne portera de vêtements ; Nul animal ne dormira dans un lit ; Nul animal ne boira d’alcool ; Nul animal ne tuera un autre animal ; Tous les animaux sont égaux. Ce livre montrent l’envie et la motivation des animaux, qui dans la vie réel pourrait représenter des hommes en quête de liberté, demettre en place une égalité entre chaque être vivant de leur espèce et un respect commun entre eux, qui existe à la base pour les humains mais qui n’est pas toujours respecté et qu’il est important de rappeler à chacun par le biais de cet ouvrage. Cependant, en deuxième lieu, pour ma part, ce livre ne fait pas que défendre une cause, il en dénonce également une autre.
En effet, le pouvoir excessifdont abusent certaines personnes sur les autres, ou encore la supériorité trop prononcé de divers individus par rapport à d’autres est dénoncé à travers ce livre. Tout d’abord, nous pouvons constater dans La Ferme des Animaux que dès les premiers jours qui suivirent le soulèvement, les cochons sont désignés comme dirigeant grâce à leur intelligence qui est considéré comme supérieure à celles desautres animaux, ils mettent en place un nouveau système, l’Animalisme, qui sera encadré par les sept commandements. Cependant, les cochons, dont un en particulier, Napoléon, qui va vite prendre la place dans la ferme, d’un tyran, d’un dictateur, va vite transgresser une des règles, qui n’est pas des moindre, en effet lors d’un désaccord d’idée avec un autre cochon il va envoyer sur ce dernier deschiens qu’il avait élevé en secret pour le chasser de la ferme. A partir de ce moment là, peu à peu une dictature va être mise en place, Napoléon va se considérer comme un chef au sein de la ferme, il va interdire le chant révolutionnaire, et même changer des commandements comme « Nul animal ne tuera un autre animal » en « Nul animal ne tuera un autre animal sans raison valable » ou encore « Nul...
tracking img