Edouard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4743 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ARMAND Marion T ES
OCTOR Kevin
OTTO Ludovic
SAIL Bastien

DOSSIER D’ECJS 2010-2011

PROGRAMME GENERAL DE TERMINALE : LA CITOYENNETE A L’EPREUVE DES TRANSFORMATIONS DU MONDE CONTEMPORAIN

THEME CHOISI : LA CITOYENNETE ET LA CONSTRUCTION DE L’UNION EUROPÉENNE

TITRE : La Grèce

PROBLÉMATIQUE : Comment les problèmes de la Grèce en2010 remettent-ils en cause la solidarité européenne ?

[pic] [pic]

PLAN

Introduction

I/ La crise grecque a ébranlé l’Union Européenne.
    1) Les accords et la lenteur de la réaction à la crise.
    2) Les risques financiers.

II) Une apparente solidarité entre les membres de l'Union Européenne.
    1) Une Union Européenne solidaire.
    2) Les Etats ne sont pas unanimes.III) La nouvelles donne.
    1) Qu'en est il aujourd'hui de L’Union Européenne ?
    2) La Grèce intéresse les investisseurs chinois.

Conclusion

Annexe

INTRODUCTION

Le traité sur l'Union Européenne issu du traité d'Amsterdam signé le 2 octobre 1997 stipule que l'Union Européenne est fondée sur un certain nombre de valeurs communes aux États membres de l'Union. Ces principessont : la liberté, la démocratie, le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, l'État de droit, la dignité humaine, l'égalité, et la solidarité. La Grèce a vécu trop longtemps au delà de ses moyens sur des chiffres économiques falsifiés volontairement, ou négligemment. Georges Papandréou, arrivé au pouvoir en octobre 2009 a mis a découvert ces chiffres falsifiés. Des mesuresd'urgence se sont donc imposées: une réduction des dépenses de l'État et des dépenses de Santé, gel des salaires et des primes des fonctionnaires, recul de l'âge de la retraite, et autres mesures drastiques. La Grèce promet alors de ramener son déficit public à 8,7% du PIB a la fin de l'année 2010, jusqu'alors à 115% du PIB. Criblée de dettes, elle devra emprunter 53 milliards d'euros en 2010 pour s'ensortir, sinon c'est la faillite, qui risque d'entrainer nombre de pays avec elle. C'est donc de cette solidarité entre les pays de l'Union Européenne que nous allons traiter. Comment les problèmes de la Grèce en 2010 remettent-ils en cause la solidarité européenne ?
En premier lieu nous montrerons que la crise grecque a ébranlé l'Europe à cause de la lenteur de la réaction au problème etaux risques financiers engendrés. Ensuite nous nous attarderons sur l'apparence de solidarité entre les membres de l'Union Européenne en montrant que les États sont solidaires mais que cette aide est intéressée. Puis nous terminerons sur la nouvelle donne avec la situation de l'UE aujourd'hui, et les investissements chinois.

I/ La crise grecque a ébranlé l'Union Européenne

I) 1) Des accords etla lenteur de la réaction
Le traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007 entre les 27 États membres de l'Union Européenne a transformé l'architecture institutionnelle de l'UE. Ce traité, entré en vigueur le 1er décembre 2009, s'est vu révisé le 28 et 29 octobre 2010 pour créer un dispositif de sécurité permanent pour les pays de l'Union monétaire qui seraient en grande difficultéfinancière, comme le fut la Grèce au printemps 2010. En effet le traité de Lisbonne accordait le droit aux pays de l'UE d'aider financièrement un pays qui ne faisait pas partie de la zone euro, mais interdisait l'aide à un pays de la zone euro. Sans cette révision, l'aide à la Grèce, qui fait partie de la zone euro, aurait été contraire au traité.
Il existe également un pacte de stabilité et decroissance, qui est l'instrument dont la zone euro s'est dotée afin de coordonner la politique budgétaire des pays de la zone euro et d'éviter l'apparition de déficits publics excessifs. Ce pacte a été adopté au Conseil européen d’Amsterdam le 17 juin 1997. Le durcissement du pacte de stabilité est une condition posée par l'Allemagne pour aider la Grèce. De fait, l'accord préparé par Paris et...
tracking img