Eduardo galeano

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Eduardo Hughes Galeano (né le 3 septembre 1940 à Montevideo) est un écrivain et journaliste uruguayen, célèbre pour avoir écrit Les veines ouvertes de l'Amérique latine
Eduardo Galeano est d'origineitalienne, allemande et espagnole. Il est issu d’une famille catholique. À quatorze ans, il entre comme débutant au journal socialiste El Sol (es), où il brosse des caricatures d'hommes politiquestout en assurant la chronique des arts et du théâtre. Il est censuré par le président Jorge Pacheco Areco. À vingt ans, il devient chef de rédaction au grand hebdomadaire Marcha
Note :
Ce modèle «catégorise » la page qui l’emploie dans Catégorie:Page utilisant un modèle Lien pour un article existant. et, en 1964, directeur du journal Epoca (es) à Montevideo.
À la suite du coup d'État militaire de1973, il est emprisonné avec des milliers d'autres opposants, puis s'exile en Argentine. Il fonde à Buenos Aires la revue Crisis qu'il dirige de 1973 à 1976. Après le coup d'Etat de mars 1976 enArgentine, Eduardo Galeano se voit obligé de s'exiler à nouveau, menacé de mort par des «escadrons de la mort« . Il vécut à Barcelone, avant de rejoindre l'Uruguay en 1985 au début de la transitiondémocratique.
Son œuvre la plus connue, Les veines ouvertes de l'Amérique latine, est un acte d'accusation contre l'exploitation de l'Amérique latine par les puissances étrangères depuis le XVe siècle.Galeano contribue régulièrement aux magazines anglophones The Progressive (E-U) et New Internationalist (R-U). Il est également publié dans Monthly Review et The Nation (E-U).
Il a participé à desforums sociaux mondiaux de l'altermondialisme (2001… 2005), et fait partie des 19 personnalités qui ont proposé et signé le manifeste de Porto Alegre. Il est membre du comité de parrainage du TribunalRussell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009.
Galeano a reçu, avec d'autres personnalités, le Prix José D'Elía en décembre 2009, octroyé par la confédération syndicale...
tracking img