Education

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 99 (24609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1. Les courants litteraires au XIX et XXeme siecles
Premierement je decrit une litterature francaise au XIX siecle avec sa chaque domaine : la poesie, le theatre et les romans :
La littérature française du xixe siècle s'inscrit dans une période définie par deux dates repères :1799, date du coup d'État de Bonaparte qui instaure le Consulat et met d'une certaine façon fin à la périoderévolutionnaire, et 1899, moment de résolution des tensions de l'affaire Dreyfus et de la menace du Boulangisme et où s'imposent finalement les valeurs de la IIIe République.
La modernité littéraire s'affirme dans ce siècle à l'Histoire mouvementée avec des courants marquants qui touchent tous les arts, comme le romantisme, le réalisme, le naturalisme et le symbolisme. Les créateurs les plus importantséchappent cependant à un étiquetage étroit et offrent des œuvres multiples et encore proches de nous, particulièrement dans le domaine de la poésie (avec Lamartine, Vigny, Musset, Hugo,Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Mallarmé…) comme dans le domaine du roman (avec Stendhal, Balzac,Dumas, Hugo, Flaubert, Zola, Maupassant, Verne…) et dans une moindre mesure au théâtre avec le drame romantique et sesépigones(avec Musset, Hugo, Edmond Rostand…).
La poesie au XIXeme siecle :
*Le romantisme : Ce mouvement esthétique européen fait une place toute particulière au lyrisme et à l'effusion du moi avec un goût marqué pour la mélancolie :les poètes vont donc exprimer leur mal de vivre et leurs souffrances affectives en méditant sur la mort, sur Dieu, sur l'amour et la fuite du temps, sur la nature et sur lagloire, et au-delà de ces thèmes lyriques traditionnels sur la fonction du poète (Hugo) et sur une perception plus originale du fantastique avec Nerval, Nodier ou Aloysius Bertrand. Poésie de la sensibilité et d'une certaine musicalité, la poésie romantique se plaît dans des poèmes plutôt longs que la génération suivante trouvera pesante, oratoire, bavarde et convenue (Rimbaud parlera de « laforme vieille » avec des exceptions notoires comme Nerval (1808-1855) et son recueil des Chimères (1854) ;
Les createurs :
Alphonse de Lamartine (1790-1869) : l'initiateur, lyrique et religieux. Recueil : Méditations Poétiques (1820) (poèmes :Le lac - Le vallon.…) - Harmonies Poétiques et Religieuses (1830).
Alfred de Musset (1810-1857) sensible et émouvant : Les Nuits (1835-1837).
Alfred deVigny (1797-1863), métaphysique et sombre : Les Destinées (1864) (poèmes : Le cor - Moïse - La Mort du Loup - La Maison du Berger…)
Victor Hugo (1802-1885) couvre tout le siècle avec sa poésie multiforme. Recueils : Les Orientales (1829) (poème : Les Djinns) - Les Feuilles d'automne (1831) (Ce siècle avait deux ans…) - Les Chants du crépuscule (1835) (Les Semailles) - Les Voix intérieures(1837) (AEugène, vicomte H.) - Les Rayons et les Ombres (1840) (Fonction du poète -Tristesse d'Olympio - Oceano Nox) - Les Châtiments (1853)

*Le Parnasse : En réaction contre l'effusion égocentrique du romantisme, un mouvement se fait jour: le Parnasse, qui veut recentrer la poésie sur le travail formel du poète et développe une théorie de «  l'art pour l'art  ». Cette école, héritière de ThéophileGautier, est représentée surtout par Leconte de Lisle (1818 – 1894) avec ses Poèmes antiques(1852 - 1874) et ses Poèmes barbares (1862 – 1878).
L'influence de ce mouvement n'est pas à négliger : la densité et l'expressivité seront retenues par les poètes suivants et c'est d'ailleurs à Théophile Gautier que Baudelaire dédiera Les Fleurs du mal et à Théodore de Banville que le jeune Rimbaud écrira en1870. Le recueil tardif des Trophées de José-Maria de Heredia en 1893 témoigne aussi de la pérennité de l'approche parnassienne, symbolisée par la forme contraignante du sonnet. Charles Baudelaire (1821 – 1867) est l'un des poètes majeurs du xixe siècle. Associant le souci formel des poèmes courts (ou plutôt courts) et le réalisme (Une charogne – Tableaux parisiens…) à l'expression d'une...
tracking img