Education

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3823 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Améliorer la qualité de l’éducation en Afrique subsaharienne : Quelques résultats du Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN
Par Katharina Michaelowa, Institut d'Economie Internationale de Hambourg (HWWA)

1. Introduction Le défi d’améliorer l’éducation en Afrique subsaharienne comprend non seulement une dimension quantitative mais aussi une dimension qualitative. Depuis leforum mondial sur l’éducation pour tous en 2000 à Dakar au plus tard, il est devenu évident que le droit à l’éducation ne doit pas se limiter au droit d’être admis à l’école. Dans de nombreuses écoles, surtout dans les pays les plus pauvres, la qualité de l’éducation est si mauvaise que quelques années de scolarité ne garantissent pas l’acquisition des connaissances même les plus fondamentales.Selon une étude de la Banque Mondiale sur l’éducation au Ghana, une grande partie des élèves ne sont pas même alphabétisés au bout de six ans d’école primaire.1 Dans beaucoup d’autres pays, notamment en Afrique subsaharienne, la situation est similaire. Il a été estimé, par exemple, que 25% des élèves en Namibie, et près de 20% en Zambie et au Zanzibar terminent la sixième classe du primaire sansconnaissances significatives en lecture.2 Pour les pays africains francophones où les problèmes des systèmes éducatifs se posent avec une gravité encore plus accentuée qu’ailleurs3, le Programme d’Analyse des Systèmes Educatifs de la CONFEMEN (PASEC) mise à établir une base de données qui permet d’analyser le problème. L’objectif est de déterminer des politiques efficaces pour une amélioration de laqualité éducative tout en tenant compte des contraintes budgétaires dans les pays concernés. Grâce au PASEC, pour douze pays de l’Afrique francophone, des données sur les performances des élèves du primaire dans deux matières principales (les mathématiques et le français) ainsi que des informations sur leur environnement socio-économique et scolaire sont disponibles aujourd’hui. Basée sur lespremiers résultats publiés par la CONFEMEN,4 une analyse économétrique approfondie a été effectuée (Michaelowa 2000)5. L’analyse porte sur la cinquième classe du primaire (CM1) pour les cinq pays Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal et Madagascar. L’objectif de cette intervention est de présenter quelques résultats de cette analyse. 2. Vue d’ensemble des résultats et propositions politiquesAvec les données sur les acquisitions des élèves en français et en mathématiques, on possède un indicateur de la qualité éducative. La mise en relation des variables de l’environnement de l’élève, scolaire et extra-scolaire, avec ces acquisitions, permet de déterminer leur effet sur l’apprentissage. Comme il y a grand nombre de variables avec un effet positif, il s’agit par ailleurs d’en faire unchoix selon leur coût-efficacité. Pour ainsi faire, les coûts des variables politiques doivent également être estimés.
Banque Mondiale (1989): Basic Education for Self-Employment and Rural Development, Western Africa Region, Washington 2 Saito, Mioko (1998) : Gender versus Socio-Economic Status and School Location Differences in Grade 6 Reading Literacy in Five African Countries, SACMEQ ReportNo. 98.001, UNESCO Harare (Zimbabwe) (cf. p. 254). 3 Mingat, Alain et Bruno Suchaut (2000): Les systèmes éducatifs africains: une analyse économique comparative, Bruxelles (De Boeck); Michaelowa, Katharina (2000): Dépenses d’éducation, qualité de l’éducation et pauvreté: L’exemple de cinq pays d’Afrique francophone, Document technique no. 157, Centre de Développement de l’OCDE, Paris (cf. p. 12-13).4 CONFEMEN (1999): Les facteurs de l‘efficacité dans l‘enseignement primaire : Les résultats du programme PASEC sur neuf pays d’Afrique et de l’Océan indien, Dakar 5 Michaelowa, Katharina (2000), op.cit (note 3).
1

1

La Figure 1 montre certaines variables jugées particulièrement intéressantes d’un point de vue politique, dans un schéma de coûts-bénéfices. Il s’agit de variables...
tracking img