Effet de la crise 2008 sur l'économie tunisienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4912 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Finance internationale - Instabilité financière – Crises financières

Crise financière mondiale : origines et effets
sur l’économie tunisienne

Ben Doudou Makrem[1]

Résumé

Ce travail essaye de présenter les origines profondes de la crise. Il met l’accent sur la politique monétaire de la banque centrale américaine, le déficit commercial et l’intégration financière. Il essaye,également, d’expliquer le passage d’une crise financière locale aux Etats-Unis à une crise mondiale. Enfin, il examine les conséquences de cette crise sur l’économie tunisienne en mettant en exergue les canaux à travers lesquels la crise financière mondiale s’est transmise à la sphère réelle et son impact sur l’investissement et le taux de croissance en Tunisie.

Mots clés : crise financière,politique monétaire, politique commerciale et financière internationales, activité économique.

Abstract

This work tries to present the deep origins of the crisis. It emphasizes the monetary policy of the American central bank, the current account imbalance and the financial integration. It tries, also, to explain the passage of a local financial crisis in the United States to a world crisis.Finally, it examines the consequences of this crisis on the Tunisian economy by highlighting the channels through which the world financial crisis was passed on in the real sphere and its impact on the investment and the growth rate in Tunisia.

Key words: financial crisis, monetary policy, trade and finance international politics, economic activity.

Classification JEL : G01, E58, F43, E2Introduction

La crise économique et financière actuelle dépasse, par sa taille et son ampleur, toutes les autres crises des dernières décennies. Une crise à la fois financière, de liquidité et de dysfonctionnement des marchés minés par les spéculations. Elle est aussi économique et deviendra sociale avec toutes les contractions annoncées des systèmes productifs. La crise s’est muée à unrythme extrêmement rapide d’une crise financière locale liée au secteur immobilier aux Etats-Unis en une crise financière et économique mondiale. Malgré l’ampleur des plans de sauvetage et de recapitalisation aux montants astronomiques, il est encore impossible de conjecturer sur la stabilisation des turbulences des marchés financiers.
La crise financière actuelle est souvent considéréecomme la pire crise financière depuis la crise de 1929. Révélée au monde en février 2007, notamment par l'annonce d'importantes pertes de la banque HSBC, elle s'est véritablement transformée en crise financière mondiale à partir de l'été 2007 puis en crise économique mondiale dès 2008.
Dans ce travail, nous essayons, premièrement, de présenter les origines profondes de cette crise en mettantl’accent sur la politique de la banque centrale américaine, le déficit commercial et l’intégration financière, deuxièmement, d’expliquer le passage d’une crise financière locale aux Etats-Unis à une crise mondiale, enfin, de dégager les conséquences de cette crise sur l’économie tunisienne en mettant en exergue les canaux à travers lesquels la crise financière mondiale s’est transmise à la sphèreréelle et son impact sur l’investissement et le taux de croissance en Tunisie.

Le papier sera structuré ainsi. Tout d’abord, nous présentons les origines profondes de la crise. Ensuite, nous expliquons comment la crise financière américaine s’est déclenchée et propagée au reste du monde. Puis, nous montrons comment elle s’est transformée en une crise économique mondiale. Enfin, nous dégageonsses effets sur l’économie tunisienne.

I- Les origines profondes de la crise

Plusieurs facteurs ont contribué à l’apparition de la crise mondiale actuelle: le déficit commercial états-unien, la politique monétaire de la Fed et l’intégration financière.

I.1- Le déficit commercial

La bulle des « subprimes » constatée au cours de la période précédent la crise n’aurait...
tracking img