Egypte romaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1860 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche synthétique à propos de :

D.W. Rathbone 2007 : « Roman Egypt » in The Cambridge economic history of the Greco-Roman world, pp 698-719.

1. La problématique

a) de quoi parle l’ouvrage

I : Introduction : Rathbone veut montrer l’étendue, la nature et les causes des changements économiques en Egypte dans les trois premiers siècles où Rome avait le contrôle (-30 à 284), ainsi quel’impact institutionnel, commercial et comportemental de l’intégration de l’Egypte dans le monde romain,

II : Démographie : Il parle d’une évolution lente mais sûre depuis -30, puis, à cause de la peste antonine en 166-167, entre 20 et 30% de la population meurt, des villages entiers sont dépeuplés. Mais, après cette crise de mortalité devastatrice, la population est aussi capable de créer un forttaux de naissance, attesté par des sources riches à ce sujet. C’est à ce moment là que la population se masse plus en milieu urbain.

III : Terre et agriculture : L’Egypte est connue pour sa riche agriculture, grâce au limon déposé sur les terres par les crues du Nil, qui arrivent au même moment que lorsque l’on sème les produits cultivables. Après la peste antonine, les terrains abandonnés,confisqués ou sans propriétaires sont vendus ou loués à des privés par l’Etat. La diversité traditionnelle de la terre est donc vite abolie par le gouvernement romain, qui la divise entre terre privée et terre publique. Dans les registres de taxes, on voit de moins en moins de terrain public et de plus en plus de terrain privé à travers le cycle de l’abandon et de la vente des terres après la pesteantonine, ce qui crée de larges domaines privés au 3ème siècle. Il y a des améliorations des rotations dans l’agriculture, la roue à eau est largement diffusée, les animaux sont utilisés, la culture est plus diversifiée, la production augmente, et la viticulture se développe largement.

IV : Urbanisation et production artisanale : L’urbanisation est l’un des plus grands développements dansl’Egypte romaine, comme dans la plupart des provinces de l’Empire : On estime que 20 à 30% des Egyptiens vivaient dans des villes durant le 2ème et 3ème siècle, ce qui fait de l’Egypte l’une des provinces les plus urbanisées de l’Empire romain.

Les papyrus attestent une grande variété de travailleurs et artisans, mais de manière trop irrégulière pour faire des analyses quantitatives. Les charpentierset les vendeurs de vins étaient présents en grand nombre et même dans les villages, alors que certains métiers ne se trouvaient qu’en ville : scribe, docteur, musicien, nourrice, portier…Les travailleurs avaient souvent une petite échoppe donnant sur la rue, et la plupart des villages avaient un marché où l’on vendait non seulement des habits mais aussi des bijoux, des amulettes et desfigurines : grossièrement, on peut dire que les villes créaient autant de richesses que les surplus agraires.

V : Commerce et transport : Puisqu’il y avait du surplus agraire et urbain, il fallait un système de distribution. La littérature, les documents, et les témoignages archéologiques montrent une distribution régionale et interrégionale. Le grand changement dans la période romaine peut-être déjàpendant la période hellénistique est le développement d’Alexandrie comme centre commercial de l’est de la Méditerranée : tout passait à travers elle plutôt que d’aller directement en Italie, en Asie mineure ou au Levant. Le port d’Alexandrie regorgeait donc de bateaux et de marchands d’origines diverses. Les Egyptiens exportaient du vin et des textiles, mais la plus grande partie était de l’or et del’argent. Ils importaient du parfum, des épices et quelques textiles ainsi que du bois tropical, pas seulement comme matériel « de luxe », mais aussi pour les rituels religieux. Au niveau régional, le transport en Egypte était largement facilité par le Nil. On ne sait que très peu de choses sur la maintenance des routes, mais au 3ème siècle, les chameaux étaient beaucoup utilisés, ainsi que...
tracking img