Eiffage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2394 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de stage de deuxième année
DUT Gestion des Entreprises et des Administrations
2010 – 2011

Aurore Leveau Option FC

IUT de Lens
Université d’Artois

Rapport de stage de deuxième année
DUT Gestion des Entreprises et des Administrations
2010 – 2011

Aurore Leveau Option FC

IUT de Lens
Université d’Artois
Remerciements
Table des matières

Remerciements
IntroductionPartie I : Eiffage

a. Le groupe Eiffage
b. Forclum industrie
c. Le site de Verquin et le service paie

Partie II : Les tâches effectuées

Partie III : Les particularités de la paie dans le BTP et les grands déplacements

Introduction

Partie I : l’entreprise

a. Eiffage

• Présentation de l’entreprise :

Le BTP

Définition :
Le secteur économique du Bâtiment et destravaux publics - terme spécifiquement francophone, ou BTP, regroupe toutes les activités de conception et de construction des bâtiments publics et privés, industriels ou non, et des infrastructures telles que les routes ou les canalisations. Il est l’un des premiers secteurs d’activité économique.
En 2005, le BTP représente un chiffre d'affaires total de 169,9 milliards d'euros dont 148,3milliards en métropole et 21,6 milliards à l'export ou dans les DOM-TOM. Le bâtiment proprement dit représente 119,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires alors que les travaux publics produisent les 50,6 milliards restants[1].
Le BTP occupe, en 2004, 1,5 million d'actifs[2] dont 1,265 million de salariés, 109 000 intérimaires (en équivalents temps plein) et 265 000 travailleurs indépendants[3]Alors que le secteur ne représente que 7 % des actifs occupés, il totalise plus de 20 % des accidents du travail et des maladies professionnelles[4]. Il dispose d’un organisme de prévention particulier, l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics.[1]
En termes de Recherche et développement (R&D), bien que le BTP contribuait en 2010 à 11% du Produit Intérieur Brut dupays, il ne représentait que 0,1% des dépenses de R&D pour une moyenne nationale de 2,4 %. C'est un des freins à l'innovation et à la modernisation identifiés dans le cadre des suites à donner au Grenelle de l'environnement et au Plan Bâtiment qui en découle[5].

Eiffage présentation (wikipédia)

Eiffage est le troisième groupe de bâtiment et travaux publics et de concessions français,derrière ses compatriotes Vinci et Bouygues et le cinquième groupe européen. Eiffage rassemble 70 000 collaborateurs autour de cinq métiers : concessions et PPP[2], constructions, travaux publics, énergie et métal. Eiffage réalise un chiffre d’affaire de 13.3 milliards d’euros dont 16% à l’international, pour l’essentiel en Europe.

Activités :
• Concessions et partenariats public et privé :Eiffage Concessions est constructeur concessionnaire d’autoroutes et de grands ouvrages d’infrastructures, d’équipements publics, de bâtiments et d’aménagements urbains. APRR et AREA exploitent les autoroutes et les ouvrages à péage qui leur ont été concédés par l’État. Parmi les participations d'Eiffage Concessions on trouve notamment la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau, Héveil (Centrehospitalier sud-francilien), l'autoroute Norscut au Portugal, Eiffage Connectic 78 (réseau haut-débit dans les Yvelines), Elisa (Grand Stade Lille Métropole), …

• Construction
Eiffage Construction réunit l’ensemble des métiers liés à l’aménagement urbain, la promotion immobilière, la construction, la maintenance et le facility management[2].

• Travaux publics

Eiffage Travaux Publicsmaîtrise l’ensemble des métiers liés à la construction routière et ferroviaire, au génie civil, à l’assainissement et aux terrassements, et se range également parmi les premiers fournisseurs de granulats, liants et enrobés en France et en Espagne[2].

• Energie
Clemessy et Forclum, spécialisées dans le génie électrique, le génie climatique et l’automatisation des process, travaillent à la...
tracking img