Eisenstein

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (983 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Eisenstein : né le 23 janvier 1898 à Riga, en Lettonie

Eisenstein incarne à lui seul le cinéma soviétique, l'auteur des grandes épopées révolutionnaires comme La Grève, Le Cuirassé Potemkine ouOctobre. Il est le réalisateur d'oeuvres de propagande époustouflantes mais aussi de films condamnés par le pouvoir bolchévique. Il est l'auteur de huit courts-métrages, et fut à la fois un artisteengagé au service de l'idéologie communiste, et l'un des plus grands théoriciens du cinéma.

Il devient célèbre avec son premier long-métrage, La Grève en 1924 : l'histoire se déroule dans la Russied'avant 1917. Le suicide d'un ouvrier injustement accusé du vol d'un instrument déclenche une grève. Avec l'arrestation des meneurs, le mouvement se durcit et les ouvriers, descendus dans la rue pourmanifester leur mécontentement sont massacrés par les troupes tsaristes.
La Grève est accueillie avec enthousiasme. Il est qualifié par le Kino Gazeta, un journal bolchévique, comme « un événementénorme […] par sa signification idéologique et par ses qualités formelles ».
Ce succès inaugure la première période de Eisenstein, c'est-à-dire quatre films muets, tous consacrés à la glorification del'idéal soviétique. Il évoque les révolutions de 1905 (dans Le Cuirassé Potemkine) et de 1917 (dans Octobre). Prié de donner une représentation des évènements conforme à l'idéologie officielle, leréalisateur signe des oeuvres irréprochables. Cependant, la version finale de chaque long-métrage dépend du Parti : dans Octobre, qui était près pour la fin de 1927, en plein dans l'évènement de la défaitede Trotsky face à Staline, les scènes dans lesquelles le fondateur de l'Armée rouge apparaissait à son avantage ont été coupé. Ces modifications ont été décidées personnellement par Staline.Cependant, Eisenstein est le précurseur de « la fresque révolutionnaire », un des principaux genre du cinéma soviétique. Ainsi, Potemkine et Octobre ont été plus considérés comme des document d'histoire...
tracking img