El camello garcia marquez

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (941 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
erg rst g rt hg t h rt h tr h tr t rh tr hhrt
INTRODUCTION

Kamo, l’agence Babel est un roman écrit par Daniel Pennac. Publié en 1992, il s’inscrit désormais dans une série de plusieurs romansconsacrés à ce jeune héros.Les illustrations ont été confiées à Jean-Philippe Chabot.

Dans ce roman, Kamo a trois mois pour apprendre l’anglais… mais son apprentissage va prendre une tournureinattendue et passionnée.

I- RESUME DU ROMAN

Chapitre 1 : « Kamo’s mother »

La mère de Kamo est en colère contre lui, car il vient d’avoir une très mauvaise note en anglais. Tous deux serenvoient la balle sur leurs échecs respectifs. Ils passent un marché : si sa mère tient le défi d’avoir un travail et de le garder, Kamo aura à son tour trois mois pour apprendre l’anglais. Kamo accepte,car il ne pense pas qu’elle puisse y arriver. Elle commence à travailler pour un organisme d’échanges culturels… Après trois mois, Kamo doit donc se mettre à l’anglais : sa mère lui propose une listede correspondants anglophones.

Chapitre 2 : « Kamo’s father »

Kamo se souvient de la mort de son père, qui parlait lui parfaitement l’anglais. Kamo choisit Catherine Earnshaw dans la liste.Chapitre 3 : « Dear beef »

La première lettre de Kamo n’est pas très diplomate, mais il l’écrit et la poste dans la nuit. Comme d’habitude, Kamo cuisine le lendemain. Puis il passe une semaine debonne humeur, ce qui est rare depuis que son père est mort. Melle Nahoum est ravie de voir que Kamo s’investit lors du cours d’anglais. Et puis un jour, Kamo reçoit une lettre de l’Agence Babel : laréponse de Catherine.

Chapitre 4: « Dirty little sick frog »

L’enveloppe est cachetée à la cire, à l’ancienne, ce qui ne manqué pas de susciter une moquerie chez Kamo. Le papier est épais,l’écriture agitée (« un champ de bataille ! »). Elle l’appelle « sale petite grenouille malade », ce qui fait beaucoup rire Kamo. Mais la suite de la lettre est plus sérieuse. Elle s’achève même ainsi...
tracking img