El desdichado

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
El Desdichado, de Gérard de Nerval

Gérard de Nerval 1808-1855, c’est un romantique, poésie très liée à sa vie, se passionne pour la poésie allemande (contes d’Hoffman).
Fréquentes crises de folie, on lui conseille d’écrire. Influence de Théophile Gautier.
Les Chimères écrit 20 ans après voyage Italie, 12 sonnet, 7 premiers entre 1944 et 1945, 5 autres plus tard dont El Desdichado.
Ilpublie Les filles du feu un recueil ou il exprime ses souvenirs d’enfance.
Inspiré par Jenny Colon (actrice), en couple, se sépare et elle meurt. Il la retrouve dans es rêves. La poésie lui permet de traverser ses crises de folies. Il se suicide, poète torturé.
Thème de la féminité fréquent, œuvres à la première personne fondement autobiographiques.
Les Chimères titre qui évoque l’illusion, le rêve.Les 12 sonnets ont la même inspiration et la même qualité poétique. Il s’adresse à un lecteur initié, capable de décrypter. El desdichado veut dire le déshérité.
En quoi ce poème est-il l’expression d’un lyrisme personnel ? Comment le poème est-il organisé ? Le poète se définit-il et si oui comment ?

I L’expression des certitudes
1) Le monde des ténèbres : dès le vers 1 omniprésence du poète« je suis » + procédé d’accumulation sous forme de gradation avec les 3 groupes nominaux « ténébreux - veuf - inconsolé » Les tirets montre addition.
« Etre » verbe de position par excellence. Mise en valeur de « veuf » au début du 2ème hémistiche. Les 3 groupes nominaux sont suivis d’une 4ème expansion du nominale.
Dans les deux vers on trouve l’idée de manque (de lumière  « ténébreux »,femme « veuf », joie « inconsolé », noblesse). Définition du caractère sociale (croit descendre des Labrunies) le prince a habituellement désigné par un blason ici « tour abolie » montre que le blason est réduit à néant.
L’ensemble des 2 vers répercute le titre, le déshérité.
Au vers 3 « Ma seule étoile » périphrase pour désigner une femme, idée de manque. Utilisation du possessif intimité. Levers 3 est séparé à l’hémistiche + opposition « ma seule étoile » / « constellé ». « Le luth » représente le poète c’est le seul terme non-néantiser seul moyen pour Nerval de se définir. « Luth constellé » permet de démultiplier sa seule étoile perdue la poésie lui permet de reformer une image de celle qu’il a perdu.
Dans le vers 4 symbole du luth « soleil noir » oxymore associer avec« ténébreux » symbolise le manque de lumière du poète.
« Mélancolie » représente état du poète dans théorie des humeurs du 19ème siècle = schizophrénie. Le poète va maintenant convoquer des souvenirs lumineux pour lutter contre la mélancolie
2) Les souvenirs lumineux pour les exorciser : Opposition entre « la nuit du tombeau » présent et « toi qui m’as consolé » passé composé. Relier avec « inconsolé »strophe 1.
Invoque des souvenirs lumineux de son voyage en Italie. Des paysages.
« Rends moi le Pausilippe » « Mer d’Italie » eau « fleur ; rose » floral. Invoque ses souvenirs pour conjurés le sort du Desdichado.
Impératif « Rends-moi le Pausilippe » allusion à Octavie (filles du feu) l’as sauvé du suicide du Pausilippe, il voudrait être sauvé a nouveau.
Enumération des souvenirs heureux :« treille » rendez vous avec Sylvie sous une treille
« La fleur » est l’ancolie symbole de la tristesse. « Qui plaisait tant a mon cœur » il aimait beaucoup cette fleur.
Verbe « s’allie » au vers 8, au cœur du sonnet, clos les deux quatrains assimile toutes les figures féminines rencontrées pour remplacer sa « seule étoile ».
Cette invocation est une prière pour pénétrer dans un monde apart.

II La quête d’une identité
1) Les interrogations et les doutes : L’incertitude « suis-je » s’oppose à la certitude du début « je suis ». Les 6 derniers vers caractérisent l’angoisse du poète.
4 personnages masculins, divins ou humains.
Amour : Fils de Vénus, vénus jalouse d’une fille très belle Psyché, Amour en tombe amoureux, elle est enfermée dans un palais et peut voir Amour...
tracking img