Elements sur le langage cinematographique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2514 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Notions sur le langage cinématographique
Document établi le 30/01/05 par Véronique Daveau-Martignoles.

Source : synthèse d’un stage « La publicité audiovisuelle : langage et analyse », organisé par le 3ème Oeil au Carré Amelot à La Rochelle et animé par Marianne Salmas, réalisatrice, monteuse, formatrice.

Le cinéma se rencontre dans 3 domaines :
1) le domaine du créatif,
2) ledomaine de l’information (attention aux risques de manipulation, à la musique dans les documentaires, aux cadrages, qui vont influencer la perception du message et qui font que l’information n’est plus objective),
3) le domaine de la vente (le message est perçu par l’inconscient. Être vigilant car on n’a pas le temps au quotidien d’analyser le film).

L’analyse cinématographique va permettre derepérer, nommer et identifier les techniques utilisées pour faire passer un message et montrer l’intention du réalisateur.

Le scénario : description détaillée des événements qui se succèdent dans un film.
Le synopsis : c’est le résumé en quelques lignes du sujet du film. (Qu’est-ce-que ça raconte ?)
L’intention, c’est le message que le réalisateur veut faire passer ; Pour réussir, il vautiliser des techniques d’image, de son, de montage. Toutes ses actions sont réfléchies dans le but de faire passer un message ;
L’écriture audiovisuelle fait appel à deux notions fondamentales : le plan et les séquences.
Le plan, c’est une suite d’images sans interruption, c’est ce qui est filmé entre le début et la fin de la prise de vue par la caméra et qui est gardé sans coupure au montage.
Uneséquence regroupe plusieurs plans à la suite du montage et forme une unité narrative.
Les publicités sont souvent faites en une seule séquence.
Un plan-séquence : la totalité d’une action est filmée en une seule prise de vue. C’est le temps réel de l’action.

1) Analyse de l’image :

1) Les différents plans

[pic]

[pic]

[pic]

[pic]

[pic]

[pic]

L’échelle de plan peutvarier à l’intérieur d’un même plan grâce aux mouvements de caméra.

2) Les mouvements de caméra 
Le panoramique : c’est un mouvement de la caméra autour d’un axe fixe.
Le travelling : c’est le déplacement de la caméra posée sur un chariot pour découvrir un décor, suivre un objet ou un personnage en mouvement, saisir plusieurs aspects d’une même scène.
Le travelling avant :s’approche de l’objet filmé.
Le travelling arrière : la caméra s’éloigne de l’objet filmé.
Le travelling latéral : la caméra accompagne une action ou parcourt un décor.
Le travelling ascendant : la caméra s’élève au dessus du sujet filmé.
Le travelling descendant : la caméra descend sur le sujet filmé.
Le zoom : c’est un travelling avant ou arrière réalisé à l’aide del’objectif-zoom, sans déplacement de la caméra (comme en photo) ;

3) Les angles de prise de vue
Ils sont définis par l’emplacement de la caméra.
La plongée : c’est une prise de vue faite d’un point d’observation plus élevé que le sujet.
Elle a tendance à déformer le personnage, à l’aplatir.
La contre-plongée : c’est une prise de vue faite d’un point d’observation moins élevé que le sujet. Ellegrandit le personnage. Les hommes politiques, les dictateurs sont très souvent filmés en contre-plongée.
Le puissant est filmé en contre-plongée et le faible en plongée.
Le cadrage penché : La caméra est volontairement penchée. Le cadrage penché peut être utilisé pour faire ressentir une impression de malaise chez le spectateur ou quand le message est pauvre. (Voir la publicité « je veux deshuîtres »)
Le cadrage à niveau : on s’adapte à la taille du sujet. Par exemple pour filmer un enfant, on se met au niveau de l’enfant pour que le spectateur se mette aussi au niveau de l’enfant.

4) Les champs
Le champ, c’est l’espace visible à l’écran, délimité par le cadre.
Le contrechamp est la portion d’espace opposé à la précédente. Le dialogue entre Patricia et Christine à la...
tracking img