Eloge de la mouche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1125 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan, Molière (Acte I, scène 2) et
Eloge de la mouche (extrait), Lucien de Samosate

1. Lucien de Samosate (120 env.-apr. 180)

On ne connaît la vie de Lucien que par un petit nombre de renseignements contenu çà et là, dans ses écrits. D'humble famille, né à Samosate en Syrie, ce grand styliste de la langue attique parla d'abord syrien. Destiné tout jeune à un travail manuel chez sononcle, fabricant de statuettes, il s'enfuit de l'atelier, dès le premier jour de son apprentissage, châtié rudement pour une maladresse. La même nuit, nous dit-il, la Culture, apparue en rêve, le persuada de la suivre (Le Songe, Περὶ τοῦ ἐνυπνίου). Il apprit le grec et acheva son éducation dans les écoles de rhétorique d'Ionie ; vers sa vingtième année, le jeune Barbare était devenu un Greccultivé (Double Accusation, Δὶς κατηγορούμενος). Il fut avocat à Antioche. Mais sa nature de fantaisiste, d'artiste, voire d'aventurier, s'accommodait mal, apparemment, de la vie du barreau. C'est vers l'an 150 qu'il se mit à voyager. En sophiste itinérant, il parcourut le monde romain, de l'Asie Mineure à la Gaule. Dans ce dernier pays, il obtint un poste de professeur de rhétorique très bien rémunéré(Apologie, Ἀπολογία). « Mais ces avantages ne le retinrent pas fort longtemps : il était trop grec désormais pour vivre longtemps loin de la Grèce » (M. Croiset). Vers l'an 160, Lucien s'établit à Athènes. C'est le grand tournant de sa vie. Abandonnant la sophistique et les tribunaux, devenu pamphlétaire, il se consacre au genre auquel il doit sa gloire : le dialogue satirique. Il y raillehommes et dieux, il se moque des rhéteurs à la mode, des philosophes et des charlatans ; ainsi assure-t-il sa célébrité, se faisant de plus en plus d'ennemis. Vers 165, Lucien, qui avait entre-temps effectué un voyage en Orient (162-165), se remet à voyager, de nouveau sophiste ambulant. Mais bientôt il capitule : celui qui naguère vilipendait les emplois stables et bien payés (Sur ceux qui se fontsalarier, Περὶ τω̃ν ἐπὶ μισθῶ συνόντων) n'hésita pas à occuper une haute fonction administrative en Égypte (vers 170). C'est dans ce pays qu'il mourut, probablement vers la fin du règne de Commode.
Lucien écrit beaucoup, au jour le jour, sans plan préétabli, selon ses besoins et ses humeurs : on possède de lui quatre-vingt-six ouvrages en prose, deux compositions dramatiques en vers (Tragédie dela goutte, Τραγῳδοποδάγρα et Pied-Léger, Ὠκύπους), un recueil de cinquante-trois épigrammes.
Une classification chronologique rigoureuse étant impossible, on doit se contenter de classer l'œuvre de Lucien selon quelques catégories principales : les exercices de rhétorique tels que Meurtrier du tyran, Éloge de la mouche (Μυίας Ἐγκώμιον), etc. ; les dialogues, dialogues de caractère plus oumoins philosophique comme Hermotime (Ἐρμότιμος, 166), Dialogues des morts (Νεκρικοὶ Διάλογοι, 166 ou 167), Dialogues marins (Ἐνάλιοι Διάλογοι), etc., ou esthétique tels Portraits (Εἰκόνες), Défense des portraits (Ὑπ̀ερ τω̃ν εἰκόνων, 163) et littéraire (Parasite, Περὶ τοῦ παρασίτου). Certains écrits ont forme de lettres : Sur la manière d'écrire l'histoire (Πω̃ς δεῖ ἱστορίαν συγγράϕειν,165). On y trouve également des biographies, des pamphlets, des diatribes personnelles, des causeries, par exemple Sur la mort de Pérégrinus, vers 166), Maître de rhétorique (Ῥητόρων Διδάσκαλος), etc. Enfin, des romans satiriques, notamment Histoire véritable.
« Je suis un homme qui hait les fanfarons et les charlatans, qui déteste les mensonges et les hâbleries, qui a en horreur tous lescoquins [...]. Or, il y en a beaucoup, comme vous savez [...]. Oui, j'aime ce qui est vrai, ce qui est beau, ce qui est simple, en un mot tout ce qui mérite d'être aimé. Seulement, je dois avouer qu'il y a peu de gens auxquels je puisse faire l'application de cet art » (Pêcheur, Ἁλιεὺς). Son mérite est dans le bouleversement des formes littéraires et la création de nouveaux genres. Artiste plutôt...
tracking img