Elsa au mirroir, louis aragon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1327 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture analytique de Elsa au miroir, de Louis Aragon

Introduction

Le recueil « La Diane française » regroupe un ensemble de poèmes composés de 1942 à 1944, publiés de façon fragmentaire et souvent clandestine. (Pour la biographie de Louis Aragon, se reporter à l’exposé.) Contexte : Seconde Guerre mondiale ; des poètes exaltent le courage et le martyre des Résistants par un lyrisme del’unanimité humaine, comme Paul Eluard (ex : « Liberté »). D’autres préfèrent une forme de prophétisme comme Pierre Emmanuel. Aragon revient à la tradition nationale.
Dans ce poème, l’inspiration militante se double d’un lyrisme personnel. Dans le recueil, publié en 1945, il est placé entre « Il n’y a pas d’amour heureux » et « Une entre toutes les femmes ». Ici, l’évocation de l’amour est élégiaquecompte tenu des circonstances. Dans ce poème à caractère autobiographique, l’évocation à partir d’un geste banal de la vie quotidienne réunit le thème de la tragédie d’un amour menacé et celui de la tragédie nationale. En 30 vers de facture très originale, Aragon nous offre un poème lyrique, mais aussi un poème militant.

Axe 1 : Une facture très originale

1- Un retour relatif à la traditionclassique. Le poème retient l’attention grâce à sa forme cyclique, obsédante et musicale. Les alexandrins sont répartis en 4 quintils et 5 distiques. Aragon, poète actif au sein du mouvement surréaliste, choisit l’efficacité. Il puise aux sources nationales une énergie capable de stimuler le patriotisme. La rime par exemple fait partie de notre tradition, mais Aragon l’adapte librement, en faisantrimer par exemple « mémoire » et « miroir » sans s’attacher aux rimes féminines (en –e caduc habituellement) vers 23-24.
2- Une composition complexe et cyclique. La disposition typographique fait penser à une structure binaire (quintils et distiques) renforcée par l’anaphore « Et ». Mais à l’audition, on sent que tout tourne autour des trois vers essentiels :
« C’était au beau milieu de notretragédie
Et pendant un long jour assise à son miroir
Elle peignait ses cheveux d’or »
Ces vers s’entrecroisent, amplifiés par la première partie, puis surgit la vision du danger. L’absence de ponctuation met en valeur l’unité véritable du poème et souligne l’importance de chaque alexandrin.
3- Une forme obsédante et musicale. Plusieurs mots reviennent : « tragédie - miroir - cheveux – incendie -mémoire », comme les leitmotive constitués par les vers 1 et 3. A noter aussi, le schéma des rimes qui sont au nombre de deux seulement, et qui produit un effet d’écho. Les deux derniers distiques riment à la façon d’un quatrain. Le rythme est d’une grande régularité, les alexandrins sont divisés en 4 groupes rythmiques égaux. Si l’ensemble de l’évocation a quelque chose de pictural par son titre etses couleurs, le poète se réfère très vite à un instrument de musique vers 9 (+ connotations particulières de cet instrument qui évoque la poésie sacrée). Cela fait penser à La Belle aux cheveux d’or, thème de nombreuses légendes médiévales, mais aussi à des paroles de chanson avec l’intrusion de termes plus familiers vers 1 et 22. On peut imaginer que dans une chanson, le vers 21 occasionneraitun changement de tempo.
La forme adoptée, à la fois martelée et sensuelle, est indissociable des sentiments et émotions exprimés par le poète.

Axe 2 : Un poème lyrique

L’amour pour une Belle aux cheveux d’or et la tragédie d’un couple.
1- Une évocation sensuelle et fascinée. L’évocation lyrique d’Elsa traduit le désir amoureux et renvoie à une thématique ancienne, celle du blason, avec lachevelure féminine. La chevelure est aussi associée au miroir qui offre l’image d’une beauté éphémère. Aragon insiste sur ces « cheveux d’or », « dorés », aux « reflets d’incendie ». On a ici l’image de la moire vers 19, étoffe à reflets changeants, métaphore puisque comparée aux cheveux. La comparaison implicite des dents du peigne avec les cordes de la harpe semble suggérer une chevelure...
tracking img