Eluard

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (296 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La poésie et l'amour ont toujours été en relation étroite. « Il n'y a aucun pays de la terre où l'amour n'ait rendu les amants poètes » disait Voltaire. En fait, detout temps, les poètes ont chanté l'amour avec ses joies et ses peines. Thème poétique éternel, le sentiment amoureux a pourtant subi d'extraordinaires mutations au fildes siècles, si bien que le mot « amour » renvoie aujourd'hui à des réalités très différentes. Toutefois, certaines images de l'amour reviennent comme un leitmotiv, dansla société comme dans la poésie, et créent un cliché du sentiment. Poète de l'amour par excellence, Paul Éluard n'échappe pas au stéréotype amoureux. Nous verronscomment, dans ses poèmes « Je t'ai imaginée » , « Je t'aime » et « La mort l'amour la vie »(1), tirés du recueil Derniers poèmes d'amour paru en 1962, l'auteur surréalistedonne une image stéréotypée de l'amour et, en même temps de la femme, qui est indissociable du sentiment amoureux. Le poème « Je t'ai imaginée » se retrouve dans latroisième partie du recueil portant le titre « Corps mémorable » , dans laquelle l'auteur tente de faire revivre par la mémoire Nusch, sa compagne bien-aimée décédéebrutalement en 1946. Quant aux deux autres textes, ils sont extraits de la partie suivante du livre, intitulée « Le Phénix » , qui se veut un hymne à l'amour de Dominiquequ'Éluard a rencontrée après la mort de sa femme. Le cliché dans ces trois poèmes provient d'abord d'une conception de l'amour et de la femme comme éléments de pureté, debeauté et de grandeur. Par la suite, les pouvoirs infinis qu'Éluard attribue au sentiment amoureux et à son inspiratrice contribuent aussi à nourrir le stéréotype.
tracking img