Elvis presley

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 février 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
ELVIS PRESLEY

Vente de disques ;

Elvis presley est le chanteur qui a vendu le plus de disques au monde. Il approche un milliard. Il a obtenu plus de 82 albums disque d'or, 500'000 copies mais aucun n'est parvenu a atteindre 20 millons d'exemplaire.
Au total, 67 albums ont été produits de 1956 à 1977. Elvis n'a que rarement écrit ses propres chansons, ces chansons est principalementconsitituée de reprises ou de chansons écrites pour lui par d'autres auteurs.
Elvis avait un genre musical très varié :
Rock 'n' roll,BluesCountryGospelPopPop rockRockabillyRhythm and bluesRock |

Le dernier concert :

La tournée de juin 1977 débute le 18 à Kansas City pour se terminer le 26 à Indianapolis. Elvis doit incorporer à cette occasion les caméras de télévision du réseau américainCBS de deux concerts. En effet, des prises en direct sont prévues pour présenter Elvis en tournée, ce qui sera le troisième spécial télé de sa carrière, prévu pour l'automne de la même année. Le 1er juin, à Macon GA, c'est l'annonce officielle de l'émission télévisée « Elvis on stage in person ». Les villes d'Omaha, Lincoln et Rapid City sont choisies dans l'ordre le 19, 20 et 21 juin. Elvis n'estpas très en forme à ces concerts et refuse les caméras le 20 juin mais comme il doit honorer le contrat qui a été passé avec CBS, il doit les accepter le 21 juin, les caméras sont aussi présentes le 26 juin mais seulement pour filmer les fans.
Le 26 juin 1977, Elvis Presley donne un concert au Market Square Aréna d'Indianapolis, devant 18 000 personnes. Si sa voix est intacte, il semble trèsfatigué et il triomphe une dernière fois devant son public.

Début de carrière ;

Phillips l'envoie en tournée dans le sud des États-Unis. Pour ses débuts sur scène le futur « King » du rock and roll, chante en donnant des coups brusques du bassin, une innovation jugée provocante pour l'époque, qui lui vaut le surnom de « Pelvis » et amplifient sa notoriété auprès du jeune public.

Si les jeunesse reconnaissent immédiatement en Elvis Presley, il n'en va pas de même pour leurs aînés qui, scandalisés devant les déhanchements de plus en plus suggestifs d'Elvis, cherchent à le faire interdire. En conséquence, certains de ses concerts sont purement et simplement annulés et ses disques brûlés en public. Elvis ne laisse personne indifférent : s'il agace l'Américain puritain, il devient uneidole pour des millions d'adolescents. En Floride, en août 1956, à Jacksonville, alors que la jeune vedette s'apprête à monter sur scène devant 22 000 admirateurs enthousiastes, on l'informe que la police est présente dans la salle pour filmer ses fameux déhanchements. Elvis décide alors de ne bouger que son petit doigt pendant toute la durée du concert, et l'hystérie est à son comble. Le dernier deses cinq 45 tours, I Forgot to Remember to Forget, accompagné de Mystery Train, atteint la première place au classement des ventes de « singles ».

À cette époque, Elvis ne cesse de se produire dans le sud et le sud-ouest. Il est notamment présent à 50 reprises à l'émission régionale Louisiana Hayride. Le fondateur et producteur d’Hayride, Horace Logan, eut l'idée de faire signer Elvis pour uneapparition hebdomadaire, alors que celui-ci est encore peu connu. Lors de sa dernière participation, Logan annonce qu'Elvis a quitté le bâtiment afin de calmer les adolescentes qui essaient d'apercevoir la vedette après l'émission. Il ne se doute pas alors que cette phrase va devenir un rituel célèbre à la fin de chaque concert : « Elvis has left the building. » (La célèbre phrase sera reprise parAl dvorin dans les années 1970), ce que Dire Strais reprendra dans leur chanson hommage "Calling Elvis".
Elvis, qui est alors célèbre dans le sud et sud-ouest des Etats-Unis, rencontre à la fin d'un concert un homme vaguement impresario, plus connu en tant qu'aboyeur de cirque. Thomas Andrew Parker , (qui un temps fut l'impresario du jeune chanteur Eddy Arnold). Avec Elvis, Parker va se hisser...
tracking img