Emile zola-jaccuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (367 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le J'accuse de Emile Zola a complètement bouleversé l'Affaire Dreyfus à une époque où l'opinion était divisée entre les dreyfusards et les antidreyfusards.
Le document présenté ici est un extraitd’une lettre ouverte au président (Félix Faure) publiée en première page de l’Aurore; Il est daté du 13 janvier 1898. C'est un pamphlet destiné à l'opinion publique dans le but de dénoncer l'injustice duprocès du capitaine d'artillerie Alfred Dreyfus.
Emile Zola (1840-1902) est alors un écrivain ayant une grande notoriété en raison de la fresque littéraire qu'il a écrite en vingt volumes : LesRougon-Macquart. Y est décrit le Paris populaire, la paysannerie, les cheminots, la guerre et l'être humain dans ses passions et difficultés quotidiennes.
Malgré cela il est loin d'être vraiment àl'aise dans les coteries intellectuelles de son temps. Avec son J'accuse, il veut frapper un grand coup et espère bien par la suite être élu à l'Académie française.
Cet article paraît trois jours aprèsl'acquittement d'Esterhazy (le véritable espion) par le conseil de guerre qui semble ruiner tous les espoirs nourris par les partisans d'une révision du procès condamnant Dreyfus. Le terme J'accuse estde Clemenceau, éditorialiste de l'Aurore à l'époque. L'esprit de revanche contre l'Allemagne est toujours présent.
Le journal l'Aurore vend dans la journée 300000 exemplaires alors qu'il n'en vendque 30000 en temps normal.
Zola s'adresse en premier lieu au Président de la République qu'il apostrophe (l.1-28), puis il décrit l'affaire en prenant soin de citer les noms des responsables(l.29-93). De nouveau il s'adresse au Président, en soulignant le fait qu'il sait que son pamphlet relancera l'Affaire (l.94-110). S'en suit la partie la plus célèbre du texte, les J'accuse (l.111-150) etfinit en donnant l'explication de son geste (l.151-166).
Ce texte peut se découper en trois parties : C'est tout d'abord l'Affaire en elle même, puis la naissance des intellectuels mais c'est aussi...
tracking img