Emilie le pennec

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Émilie Le Pennec (La Garenne-Colombes, 31 décembre 1987 - ) est une gymnaste française. Elle a remporté une médaille d'or aux Jeux olympiques d'Athènes de 2004.

Sa biographie

Passionnée par lagymnastique, elle commence à la pratiquer à l'âge de sept ans. Elle est intégrée à l'US Créteil à ses onze ans. Depuis, elle s'entraîne aussi au pôle France de l'INSEP à Paris.

En 2002, elle estsélectionnée pour participer aux championnats d'Europe à Patras avec l'équipe de France junior (Marine Debauve, Gaëlle Richard, Coralie Chacon et Soraya Chaouch). Ensemble, elles remportèrent unemédaille de bronze. De plus, Le Pennec finit 6e à la poutre, et 8e à la finale de barres et sol.

Suite à ces championnats d'Europe, Le Pennec participe aux 11e internationaux de France avec Marine Debauveoù elle présente un nouvel élément : le twist à la poutre. Mais ne peut participer aux finales en raison de son jeune âge.

En 2003, Le Pennec participe aux 12e internationaux de France, aux barres,à la poutre et au sol. Elle remporte la 3e place au sol.

Puis, l'équipe de France pour Anaheim fut choisi : Marine Debauve, Gaëlle Richard, Soraya Chaouch, Camille Schmutz, Nelly Ramassany etÉmilie Le Pennec représenteront l'équipe de France. Mais malgré leur décevant résultat, elles se qualifièrent pour les Jeux olympiques d'Athènes.

Lors du trophée Massilia, elle s'adjuge la premièreplace aux barres asymétriques, devant la championne du monde en titre, Hollie Vise, et la numéro trois mondiale, Elizabeth Tweddle.

En 2004, son destin s'assombrit : une blessure au mollet la coupe enplein élan, amputant son début de saison et retardant d'autant sa préparation olympique. Émilie se retrouve ainsi privée d'Internationaux de France, de tournoi pré-olympique et de Championnatsnationaux. Mais elle devient championne olympique des barres asymétriques, avec une note de 9,687 et une remarquable figure (le DEF), devant la Russe Svetlana Khorkina, surnommée la « Reine des barres...
tracking img