Emmanuelle laborit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1505 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Emmanuelle Laborit est née sourde, en France. Ses souvenirs des 7 premières années de sa vie ne sont pas chronologiques. Il n’y a que des anecdotes, des flashs, car elle ne comprenait pas le monde qui l’entourait. Ce monde lui paressait aussi bizarre qu’un mot. Son premier souvenir a été « J’ai poussé des cris, beaucoup de cris. Mes parents disaient que c’étaient des cris aigus d’oiseaux de mer.Alors, ils m’ont surnommée la mouette. »

Avec un orthophoniste, elle apprenait à oraliser. Mais à 7 ans, son père l’emmena dans un centre à Vincennes pour lui apprendre la langue des signes. « A partir de ce jour, je deviens une petite fille « bavarde » et rieuse. »

A 13 ans, elle va entrer à l’école pour sourds mais là il fallait absolument oraliser. Les signes étaient interdits. C’est à cemoment, qu’elle commença sa lutte pour que les signes soient autorisés mais rien n’y fait. Le langage des signes étant toujours considéré comme une sous langue. Entre 13 et 16 ans, Emmanuelle ne fait que des bêtises. Elle teste ainsi les limites qui lui sont imposées. Elle veut absolument être indépendante. Elle vole, sort et se révolte contre l’ostracisme social dont sont frappés les sourds.Pendant cette période de désarrois, va naître sa petite sœur qui deviendra une de ses meilleures confidentes. C’est le moment aussi où ses parents vont divorcer.

Quelque temps après, Emmanuelle se reprend en main et passe son bac. Elle ne le réussira pas. L’année après, elle le repasse et le réussit. Pendant ses examens un réalisateur - acteur va lui proposer de jouer dans une pièce de théâtre «Les enfants du silence. » Elle accepte avec joie.

En 1993, Emmanuelle reçoit un molière pour la révélation théâtrale. Ce fut une grande victoire car elle a prouvé au monde qu’une sourde était l’égale d’une « femme entendante. »

« Le mot handicap, je m’en fous. Il a toujours un côté négatif. Dans la vie, je me sens souvent exclue, pas handicapée. »

Elle s’amuse des médias qui accolenttoujours le mot silence à son nom. Elle rit aussi de ceux qui jouent sur le registre dramatique en disant « quel courage ! ». Sourde et muette de naissance, Emmanuelle Laborit est surtout comédienne et une femme de combat

"Inimaginable. C’est ce que j’ai pensé lorsque, à l’âge de 7 ans, j’ai découvert l’IVT, l’International Visual Théâtre, dont je suis aujourd’hui la co-directrice. À l’époque, lalangue des signes était encore interdite, on conseillait l’appareillage des sourds, il fallait faire sa scolarité uniquement en français… Mes parents m’ont tout de suite inscrite à l’atelier de théâtre où nous étions seulement quatre. Je n’imaginais pas encore devenir comédienne.
À l’IVT, il y a bien sûr la compagnie théâtrale mais aussi des cours de langue des signes et une maison d’édition. Noustravaillons avec des entendants et c’est une véritable ouverture sur le monde. La manière de percevoir la société pour les sourds est avant tout visuelle. La langue des signes est très différente de la langue française et se structure en fonction de l’espace, de l’expression du visage, etc. Il y a plusieurs registres, des rythmes, une certaine chorégraphie, un argot… Elle s’adapte particulièrementbien au théâtre.

Socialement, les sourds ne sont pas reconnus. Nous n’avons pas accès aux connaissances et à la culture entendante. Beaucoup de portes nous sont encore fermées, même dans les détails de la vie quotidienne. La langue des signes n’est pas reconnue de manière officielle. Certes, la loi de 1991 autorise les parents à choisir entre une éducation oraliste et une éducation en languedes signes pour leurs enfants, mais concrètement, il existe de nombreux problèmes. Il y a encore du travail pour faire connaître et diffuser cette langue. La proposition de reconnaissance au bac ne lèverait pas l’interdiction d’enseignement par des professeurs sourds. J’ai quelques amis diplômés de l’Éducation nationale. Et bien, ils sont correcteurs par correspondance et n’arriveront jamais à...
tracking img