Empire carolingien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2560 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'empire carolingien en 802

En 802 après JC, le monde occidental est représenté par la partie occidentale du continent européen. A cette date, il est dominé par un empereur : Charlemagne. Avant de s'appeler Charlemagne, on le nommait Charles Ier, né probablement le 2 Avril 742 ou 748, le lieu de sa naissance reste incertain. Roi des Francs depuis 768, il est couronné empereur le 25 Décembre800 à Rome par le Pape Léon III, c'est une distinction prestigieuse qui avait disparue en occident depuis 476 et la chute de l'empire romain d'occident. En 802, Charlemagne est donc dans sa deuxième année de règne en tant qu'empereur, et il souhaite déjà changer certaine chose pour avoir un meilleur contrôle sur ces terres, ainsi il a dans l'idée de réformer la justice, l'administration ou encore lafaçon de pratiquer la religion sur son vaste territoire.
Le texte que nous allons étudié parle de l'année 802 dans l'empire carolingien, c'est un texte tiré des Monumenta Germaniae Historica que l'on peut abrégé sous la forme MGH, se sont une série de sources médiévales éditées pas un institut de recherche sur le Moyen Age. Avec presque 300 volumes les MGH constituent l'édition de référencepour une part importante des texte du Haut Moyen Age occidental. On trouve le texte en question à l'intérieur des MGH dans les Annales de Lorsch. Ces annales sont une compilation d'annales qui furent rédigées et conservées dans le monastère franc de Lorsch, situé à 60 kilomètres au sud de Francfort, en Hesse. Nommées ainsi à la fin du XVIIIe siècle, elles couvrent la préiode qui va de 703 à 803, soitun siècle d'Histoire rapportée, un véritable bijou historique. L'abbaye bénédictine de Lorsch, devenue l'un des centres de la renaissance artistique et culturelle carolingienne serait à l'origine une fondation privée du comte d'Alémanie et de sa mère, qui en confièrent la direction à Chrodegang de Metz. La fondation en a aussi été attribuée à Pépin le Bref.
On peut ainsi se demander comment letexte que nous étudions nous montre la volonté et la façon dont l'empereur d'occident Charlemagne voulait réformer et structurer le territoire dont il était souverain.
Pour répondre à cette problématique nous étudierons dans un premier temps la façon dont l'empereur fait changer les choses, dans quelles circonstances et par quels moyens, puis dans un second temps nous verrons plus en profondeurquels sont les sujets que Charlemagne a voulu réformer.

Depuis qu'il est roi en 768 et jusqu'à son avènement Charlemagne ne va cesser de mener bataille pour agrandir son royaume et son influence. En effet, après un passage en Lombardie qui est la région milanaise actuelle, Charlemagne s'est lancé en 778 en Espagne ou il annexa une partie de la Catalogne, ensuite il envoie des troupes en Bretagneen 786 avant de prendre les États qui appartenaient au duc de Bavière en 788. Tout cela pour dire que le temps pour s'occuper de la politique intérieur du royaume était restreint à cause du temps que passait le royaume en guerre. Alors que en 802, le texte nous prévient que « le seigneur César Charles demeura au palais d'Aix à jouir de la paix avec les Francs sans qu'il y ait de levée d'ost »César Charles est en fait l'empereur Charlemagne, qui lors de son sacre fut déclaré César ou Auguste ce qui n'est pas sans rappelé la grandeur des empereurs romains. Il a choisi comme capitale la ville d'Aix la Chapelle, il fait construire un palais agrémenté d'une grande salle pour les réunion, cette salle mesure 47 mètres sur 20. Charlemagne est donc en l'année 802 à Aix ou il profite de la paix pourréformer ce qu'il souhaite sur son territoire, car il n'a pas besoin « de lever l'ost » c'est à dire de levé l'armée. Pour bien réformer il ne faut pas être perturber par les affaires extérieures qui passeraient en priorité.
Le fait principal du texte est que Charlemagne, pour faire passer les changement qu'il souhaite, convoque des assemblées. Charlemagne savait que les lois étaient la...
tracking img