En attendant godot ! samuel beckett, mon interprétation : )

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1611 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Véritable carton littéraire et œuvre majeure du XXe siècle, «En attendant Godot» est un texte dramatique (entendez théâtral) pour le moins surprenant. Son lot d'énigmes et de métaphores ont donné naissance à une pléthore d'interprétations atypiques et d'analyses plus ou moins justes. Engagé dans le théâtre de l'absurde, son auteur n'a pas toujours été compris…

► L'auteur
Samuel Beckett est néen Irlande en 1906. Après plusieurs années de précarité à travers l'Europe il s'installe en 1937 à Paris. Il meurt en 1989, 20 ans après s'être vu attribuer le Prix Nobel de littérature.

Beckett, s'il est connu pour ses œuvres théâtrales s'est d'abord attaché à l'écriture de romans et de nouvelles tels que «Molloy» ou «L'innommable».
Ce n'est qu'ensuite qu'il publiera «En attendant Godot»(1953), «Fin de partie» et «Oh les beaux jours». Beckett se sert alors de l'écriture dramatique pour exprimer ce que réprésente à ses yeux la société : le vide et le désespoir. Il développe le théâtre de l'absurde où il traite de ces thématiques avec dérision et ironie.

►Histoire ?

Vladimir et Estragon sont deux hommes, SDF supposés, qui errent dans un endroit étrangement banal et dépourvu detoute caractéristique significative. Ils attendent un certain Godot. L'histoire tient, à peu de choses près, dans ces deux phrases ! Rien de bien passionnant me direz-vous. Effectivement, c'est même très ennuyeux !
Quel peut être alors l'intérêt de la pièce ? Comment peut-elle représenter l'un des succès colossaux du théâtre contemporain malgré une histoire des plus soporifique ?

Le secret decette pièce n'est pas dans son histoire… peut-être dans ses dialogues, et encore…
«En attendant Godot» ne raconte rien véritablement, elle est ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, la renommée de l'œuvre est due à son immense simplicité. Ce que Beckett soutient, c'est qu'une pièce doit être à l'image du public qui la regarde ; votre vie est ordinaire ? La pièce n'aura rien de particulier.Vous êtes naïfs ? Les personnages aussi. La pièce est drôle ? Imaginez si on vous observait…
Si l'on en croit Beckett, son public est donc pauvre, banal et passe sa vie à attendre… Godot. Avouez que ça fait plaisir.
Mais qui est donc ce Godot ? Quand va-t-il arriver ? Que vont devenir Vladimir et Estragon ? Cela vous intrigue… vous voyez bien que la pièce vous intéresse ! Tel est pris qui necroyait pas s'éprendre.

►Analysations et autres chosages
Les interprétations du texte divergent. Malheureusement nous n'irons pas demander son avis à l'auteur, sa pierre tombale ne répondra

Photos pour En attendant Godot - Samuel Beckett
Portrait de Samuel Beckett..rien.
Dés lors, la seule et unique solution consiste en une mécanique trop souvent ignorée : la réflexion personnelle ! Encinquante ans, de nombreuses personnalités ont eu le loisir de cogiter sur le sujet. Le résultat est clair : rien n'est moins sûr que tout le reste… les versions pleuvent, les mises en scène fleurissent.

On a tout vu, tout entendu et parmi les incongruités flagrantes émergent quelques présentations récurrentes. Si l'identité de Vladimir et Estragon n'est pas clairement exprimée dans les didascaliesde l'auteur, la lecture laisse assez largement supposer que nos deux héros sont à la rue, au point que certains sont persuadés d'avoir lu au début de la pièce qu'il s'agit d'un duo de clochards.
De leur identité dépendra le lieu de l'action (ou de l'inaction). Une rue, un parc, un salon, une véranda,…
Mais la question principale est de savoir qui se cache derrière ce fameux Godot, moteur detoutes les discussions. Car il faut bien vous l'avouer, Godot n'arrivera jamais.
Au panthéon des réponses avancées, la première place revient à Dieu. Beckett aurait voulu cacher une divinité derrière son Godot. Il est vrai que ce personnage pourtant invisible est presque central ! L'homme passerait-il son temps à attendre les miracles d'un dieu toujours absent ? A supposer donc que Beckett croie...
tracking img