En attendant godot- synthese

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1429 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SYNTHESE - «  En attendant Godot » - Samuel BECKETT

Etude du Tragique

I – La condition humaine
1 – Le malheur
Les personnages souffrent d’un malaise existentiel et total : moral et physique En effet moral, Estragon fait des cauchemars. Ils passent leur vie a « attendre Godot » qui ne viendra jamais et qui est peut être finalement le résultat de leur imagination. Ilslancent des propos qui reflète parfaitement cet état de mal -être « toute l’horreur de la situation » ; « Regardant avec affolement » ; « avec des cris de douleurs » ; « je rêvais que j’étais heureux » Ils sont aussi donc atteints de malaises physique, Estragon à mal aux pieds « mon pied me fait mal »,Vladimir a des problèmes urinaires « tu pu l’ail ! ; c’est pour les reins » . Aussi, Lucky souffre au niveau du coup à cause de la corde qui permet a Pozzo, qui lui est cardiaque, de le tenir en ‘’laisse’’. Ils on faim mais non que de pauvres légumes à manger.  « c’est tout ce qu’il y a ? ; Il y a des radis et des navets. » , « une carotte ». Ils essayent à toutprix de en pas penser à leur condition humaine «  ce serait un bon moyen pour ne pas y penser ».

2 – La mort
Ils sont incapables d’échapper à leur condition humaine, à leur mort actions contradictoires qui finissent par donner un cycle où ils ne peuvent pas fuir « ils ne bougent pas » ≠ « on y va » , « Allons nous en loin d’ici ; On ne peu pas » . Estragon dort pour ne pas penser a sacondition, mais même en dormant il n’y échappe pas, il fait des « cauchemars ». Mais finalement la mort elle-même serait une solution pour échapper à leur sort «  si on se pendait » (répété plusieurs fois) , « dommage qu’on ai pas de corde ». On retrouve aussi de nombreux mots en référence à la mort « tombe », « pendre », « corde », « mort »,« cadavre ». Même l’arbre est « tout noir et squelettique ». Ils ont été frappés par la vie en naissant et ils ont lutté S'ils ne sont pas morts c'est parce que même le suicide leur est refusé. « J’entends le cœur ; Merde alors ! »

3 – L’ennui
Cette pièce peut susciter de l'ennui chez le lecteur par rapport aux pauvres dialogues et aux actions. Les personnages ne savent pas quoifaire sur scène et son réduit à attendre Godot. Ils essayent en vain de trouver un divertissement (multiplication de «si on . . . si on .. .» «essayons» )
Ils veulent se divertir afin de ne pas penser à leur condition ce qui les mèneraient à l'ennui existentiel (la haine de soi-même) . Ici Beckett fait référence à Pascal qui pense que rien n'est si insupportable à l'homme que d'être dans unplein repos, sans passions, sans affaire, sans divertissement. Il sent alors son impuissance, son vide. Incontinent il sortira du fond de son âme l'ennui, la tristesse, le chagrin, le désespoir. La seule possibilité de comprendre les faiblesses de notre condition humaine serait de rester enfermé dans une chambre, et de penser. 
On y trouve des répétitions comme les agitations du chapeau (ce quimontre l’importance de chaque action) . Aussi répétitions de ''Silence'', ''Un temps'' . On y retrouve un lexique de l’ennui, de la solitude «En attendant il ne se passe rien» , «pas folichon» , « rien a faire »
«ennuyer» , « rester seul » , « il est seul » , « nous attendons, nous nous ennuyons ferme, c’est incontestable ».


II – Les relations humaines
1 – Des couplesindissociables

Vladimir et Estragon : les clochards. Vladimir est le moteur du couple. Il prend les initiatives, il est le dominant. Il est plus optimiste qu’Estragon et il s'obstine davantage à attendre. Son chapeau est le signe de la réflexion, il est celui qui trouve toujours les idées « attendons de voir ce qu’il va nous dire », « on attend Godot » , «  on n’a qu’à recommencer » . Il encourage...
tracking img