En attendant godot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (310 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En attendant Godot, Samuel Beckett, 1952

GENRE : théâtre de l’absurde
REGISTRE : comique, tragique, pathétique, burlesque,
CARACTERISTIQUE : absurde
STRUCTURE : 2 actes

INTRO : Le 20èmesiècle est caractérisé par les mouvements littéraires du surréalisme et de l’absurde, souvent installé dans la rédaction d’un nouveau roman. On y retrouve ainsi le théâtre de l’après-guerre, dans lequels’exprime l’absurdité de la condition humaine. C’est dans ce contexte que Samuel Beckett, irlandais d’origine, publie « En attendant Godot ». Cette œuvre particulière est une véritable remise en cause duthéâtre traditionnel, elle contient peu d’éléments d’action, et les péripéties y sont dérisoires. Nous étudierons un extrait de l’acte II de cette pièce.
Nous pouvons nous demander commenttransparaissent les marques du théâtre de l’absurde dans cet extrait ?
Nous pouvons nous demander ou et en quoi réside l’absurdité de cet extrait ? Comment S.Beckett met-il en évidence l’importance du langagedans cet extrait ?
Dans une première partie…

PLAN : I. Une pièce de théâtre
A. Le langage dramatique
B. Les paroles des personnages (Quiproquos...)
C.Les didascalies/Débit/Intonation

II. Un drame moderne
A. Situations grotesques
B. La noirceur du comique
C. Message de l'auteurI. Absence d’action et égarement
A. les silences
B. des actions assez dérisoire

II. Le temps
A. une attente contraignante
B. une recherche de divertissementsIII. Mélange des tonalités comique/tragique
A. registre comique
B. registre tragique
C. un aboutissement à des questionnements

CONCLU : L’absurdité de cette œuvre, et plusparticulièrement de cet extrait, est omniprésente. On en retrouve des marques à travers les péripéties, le temps qui passe, l’égarement des personnages… Samuel Beckett a ainsi pu mettre en évidence...
tracking img