En attendant godot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1772 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En attendant Godot : Samuel Beckett 1953

Samuel Becket :

- Beckett est né en avril 1906 dans le banlieue de Dublin (en Irlande).
- Il s’installe à Paris en 1928 et devient lecteur d’anglais à l’École Normale Supérieure. Il fait la connaissance de James Joyce avec qui il se lie d’amitié.
- Il séjourne à Londres et écrit ses premiers romans qui sont refusés par les éditeurs britanniques.
-Pendant la Seconde Guerre mondiale, Beckett participe à la Résistance. Après la guerre, il publie aux Éditions de Minuit Molloy en 1951, Malone meurt en 1952 et L’Innommable en 1953. En attendant Godot est joué à Paris, à Londres et à New York. Dorénavant, Beckett se consacre entièrement au théâtre et accède à la notoriété.
- Il obtient le prix Nobel de littérature en 1969.
- Beckett est morten décembre 1989 à Paris.

Décor de l'histoire :

L'histoire se déroule dans un lieu isolé, une route dans une campagne, sans aucun signe de distinction que ce soit l'endroit ou l'époque. Il y a un arbre (ayant la forme d'un homme pendu par les pieds). La seule chose qui nous donne vaguement une idée du contexte historique c'est l'accoutrement des personnages (chapeau melon).
Le fait d'avoireffacé toute trace d'époque est volontaire, car Beckett voulait montrer ce que
devient un homme sans contexte.

Résumé :
Deux clochards, Vladimir et Estragon, sont au bord d'une route de campagne, près d'un arbre. Ils discutent de toutes sortes de préoccupations, mais les oublient l'instant d'après. Ce qui fait que toute leur conversation n'est qu'une immense vague d'absurdité. Le principal,voire le seul, fil rouge que l'on puisse trouver est qu'ils savent tous les deux, enfin, surtout Vladimir, car Estragon ne cesse de l'oublier, qu'ils attendent Godot. Pourtant ils ne savent ni la raison, ni l'heure du rendez-vous. D'ailleurs ils ne savent pas avec certitude quel jour ils vivent.
Le premier évènement notable est l'arrivée de Pozzo qui traîne derrière lui Lucky, son esclave qu'iltient au bout d'une corde. Lucky est chargé d'un panier, d'un pliant et du manteau de son maître. Il obéit au moindre de ses ordres et ne fait rien sans que Pozzo ne le lui ordonne.
Pozzo s'installe sur le pliant et mange sous le regard affamé des deux vagabonds ne laissant que les os habituellement destinés à son esclave, pourtant Estragon les réclame et doit pour cela les demander à Lucky quirépond par un coup de pied. Estragon les mange quand même. Ensuite Pozzo fume tranquillement sa pipe tout en discutant avec eux. Il ordonne à Lucky de danser et de penser. C'est à ce moment là que Lucky entame un long monologue encore plus incohérent que le reste du texte qui se finit par une mêlée.
Pozzo prend difficilement congé et suit Lucky comme si ce dernier était un cheval. Sur ce,arrive un garçon, messager de monsieur Godot, qui leurs annonce timidement que Godot ne viendra pas avant le lendemain.
Fin du premier acte
Le deuxième acte se déroule dans le même décor même si les personnages en doutent. Il s'ouvre sur Vladimir qui chante. La conversation se déroule comme le jour précédent, des discours incohérents dans l'attente de Godot. Estragon retrouve ses chaussures àl'endroit où il les avait posés la veille mais prétend que ce ne sont pas les siennes. L'attente se poursuit.
Pozzo et Lucky reviennent. Cette fois-ci, le premier est aveugle, le deuxième muet. La corde est plus courte cette fois. Lorsque Lucky s'arrête, Pozzo continue son chemin, trébuche et tombe. Il commence à appeler à l'aide. Vladimir et Estragon discutent, et débattent de temps à autre sur lefait d'aider ou non Pozzo qui n'arrive pas à se lever. Ils décident finalement de l'aider. Discussions creuses sur le temps et l'heure
Pozzo et Lucky finissent par repartir. Le garçon de la veille qui dit que c'est la première fois qu'il vient, leur annonce que Godot ne viendra pas. Même échange de paroles avec l'enfant que le jour précédent, hormis Estragon qui dort. L'enfant part en...
tracking img