En quoi les faits historiques servent-ils de valeurs explicatives aux courants de pensée économique ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1411 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir d’économie :
En quoi les faits historiques servent-ils de valeurs explicatives aux courants de pensée économique ?

L’économie est partout. Chaque jour, dans les médias, les sujets économiques occupent une place importante. L’économie est une discipline qui s’appuie sur des réflexions et des raisonnements. Elle s’est peu à peu constituée autour d’évènements sociaux etéconomiques.
Trois grands courants de pensée économique se dégagent au cours du temps : la pensée classique, la pensée marxiste et la pensée keynésienne.
Chaque grand courant se place dans un contexte précis. Ils sont le reflet des préoccupations de l’époque.
Ainsi, en quoi les évènements historiques servent-ils de valeurs explicatives au courant de pensée économique ?
Dans un premier temps, nousétudierons l’émergence de la pensée économique vers le courant libéral. Puis, dans un second temps, nous verrons que le modèle économique libéral va être critiqué et dénoncé par les apports de Karl Marx. Enfin, nous aborderons un courant de pensée plus contemporain : le courant keynésien.

La renaissance, au XVIème siècle, marque l’émergence et les débuts de la pensée économique avec ladoctrine mercantiliste.
La recherche de l’or et des métaux précieux fut l’une des principales motivations de colonisation de l’Amérique Latine. La quantité de métaux précieux symbolise la richesse d’une Nation et un moyen de contrôler les autres États.
Durant cette période, certains éléments nous renseignent sur les concepts et idées économiques qui en découlent.

En France, Colbert, a mis enpratique les idées du mercantilisme. Selon Colbert, la puissance de l’État dépend de l’industrie et du commerce extérieur. Ce dernier intervient en créant de grandes activités : les manufactures. Il s’agit d’une politique économique volontariste marquée par le développement et la création d’industries.

Au milieu du XVIème siècle, le mercantilisme est remis en cause suite à l’inflation touchant lespays d’Europe. L’abondance de l’or conduit à une hausse des prix et entraine une paupérisation, touchant l’ensemble de la société. C’est dans ce contexte que va émerger de nouvelles théories économiques.

L’économie s’est fort enrichie avec le commerce au XVIème siècle, mais les problèmes de l’inflation ont remis en cause les idées mercantilistes préconisées à l’époque. L’économie apparaît donccomme un sujet de société et prend tout son essor, au XVIIIème siècle, avec le libéralisme.

Le XVIIIème siècle est marqué par des évolutions importantes qui vont beaucoup changer la conception de la société et de l’économie : des changements dans les mentalités et dans les valeurs défendues avec, les Lumières, et des innovations majeures pendant la révolution industrielle. Cette dernièrecommence en Angleterre avant de s’étendre à l’Europe. C’est en Angleterre, que nait la pensée libérale classique avec Adam Smith (1723-1790).

En premier lieu, la philosophie des Lumières et la révolution politique de 1789 remettent en cause l’Ancien régime, basé sur une société d’ordre (Tiers-État, Noblesse et Clergé). C’est dans ce contexte que nait le courant libéral.

Mouvement intellectuel,les Lumières défendent les idées de liberté : la liberté de penser et de raisonner. L’individu est un être rationnel, il est le seul capable de juger et de décider ce qui est bon pour lui. Le courant libéral, « dénommé la pensée classique » est influencé par ces idées.
En effet, Adam Smith, prône le libéralisme économique. Celui-ci est fondé sur le « laisser faire » et le « laisser passer » desmarchandises.
Pour Smith, c’est la somme des intérêts individuels qui contribue à la satisfaction de la société. L’État n’intervient pas sur le marché, sauf en matière de sécurité, de monnaie et de justice. Selon Smith, seul le marché régule l’activité économique. L’offre et la demande s’équilibrent naturellement par le principe de la « main invisible ».

De plus, la révolution agricole de...
tracking img