En quoi "les simpson" sont-ils un reflet de la société américaine?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2770 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C) Politique (La démocratie et ses valeurs):
Plusieurs commentateurs américains pensent que la série est politiquement marquée à gauche. Al Jean, scénariste, producteur et acteur américain responsable des Simpson, a admis dans une interview que les créateurs de la série avaient des tendances libérales. Néanmoins la série n’épargne aucune case de l’échiquier politique. Le gouvernement et lesgrandes entreprises américaines y sont des entités amorales qui exploitent les individus, et aucune figure d’autorité (proviseur, patron, policier… etc.) ne vient racheter les abus (ou les faiblesses) de l’autre: dans « Les Simpson », les politiciens sont corrompus, la police incompétente, et le clergé doute.

1) Dans la famille:
La place de la politique au sein de la famille Simpson est peuprésente, et, lorsqu’elle est abordée, c’est souvent de façon controversée. En effet, Matt Groening fait référence à un problème qui concerne chaque famille américaine : l’abstention de vote. Homer ne fait pas exception à ce phénomène qui a touché 37% de la population lors de l’élection présidentielle de Novembre 2008.
La politique est également abordée par Lisa Simpson, qui souhaite devenir lapremière femme présidente des Etats-Unis d‘Amérique. Effectivement, malgré son jeune âge (8ans), Lisa possède déjà de grandes convictions politiques, contrairement à sa famille, et pencherait plutôt pour le parti démocrate.
Abraham Simpson (91 ans), père d’Homer, aborde lui aussi la politique à travers ses souvenirs de la Guerre. Il a notamment participé à la 1e et à la 2nde Guerres Mondiales, ainsiqu‘à la guerre du Golfe. Le thème de la guerre est abordé régulièrement dans la série, et de nombreux épisodes font références à la Guerre Froide (1945-1991), montrant que le souvenir de cette guerre opposant les Etats-Unis d’Amérique et l’URSS est encore frais. L’épisode 2 de la saison 12 intitulé « La bataille des deux Springfield  », où la ville est divisée en deux par un mur, démontre bien cephénomène. D’un côté il y à les beaux quartiers et les fortunés, de l’autre les gens de la classe moyenne, dont la famille Simpson, qui est à la tête du « Nouveau Springfield ». Cela représente la disparition de l’URSS le 9-11 novembre 1991, avec la chute du mur de Berlin, qui entraîna la fin de la Guerre Froide.
Plus récemment, dans l’épisode 4 de la saison 20 (Treehouse of Horror show XIX) où ilest question des élections présidentielles opposant Barack Obama et John McCain en 2009, Homer révèle encore une fois plusieurs critiques faites à la société américaine. Tout d’abord, lorsqu’il tente de rentrer dans les cabines de votes, il se retrouve coincé dans la porte à cause de son obésité, alors qu’aux Etats-Unis le taux de personnes en surpoids est de 60% ce qui démontre que lesinfrastructures ne sont pas adaptées aux obèses. De plus, cet épisode dénonce une polémique qui laisserait sous-entendre l’inefficacité de ses machines et leur manque de fiabilité. Homer, par exemple veut voter Obama mais la machine enregistre McCain et vote plusieurs fois pour ce dernier. Aujourd’hui il n’y a plus que 57% des américains qui votent sur papier.
Nous pouvons donc conclure qu’à travers sasérie Matt Groening dénonce les failles du système politique américain notamment l’implication des Etats-Unis, jugée inutile par les familles américaines, dans de nombreux conflits internationaux (exemple: Irak). De plus, Matt Groening rappelle avec ironie la rumeur de tricherie à la deuxième candidature présidentielle de George Walker Bush en 2004, deuxième candidature qui souleva de nombreusescontestations chez les américains, en empêchant Homer de voter pour le candidat de son choix.

2) Dans la société:
La critique de la société américaine faite par la série « Les Simpson », aborde des sujets qui touchent plus où moins chaque famille américaine. Le gouvernement des Etats-Unis par exemple, qui concerne tous les citoyens américains, n’est pas en reste, et Matt Groening n’hésite...
tracking img