En quoi peut on dire que la maladie peut découler de problèmes psychologiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2196 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
RECHERCHE PERSONNELLE :

«L’état de notre corps est l’exact reflet de notre état d’âme.»[1]
De nombreuses maladies pourraient être expliquées par nos tourments intérieurs…
Le terme psychosomatique désigne une relation de l'esprit au corps, un trouble psychique pouvant se répercuter sur la santé physique. Le terme psychosomatique apparaît pour la première fois dans la seconde moitié duXIXème siècle, sous la plume d'un psychiatre et médecin allemand, J.C. Heinroth. Il tenta de rendre compte de l’impact des passions sexuelles sur certaines maladies telles que l'épilepsie, la tuberculose et le cancer. La médecine s'inscrit à cette époque de manière organiciste (doctrine qui relie toute maladie à une lésion d'un organe) et expérimentale, un ordre bien établi que va bouleverser lapsychosomatique en introduisant des facteurs d'ordre psychique pour rendre compte de la causalité et de l'étiopathogénie de certaines maladies. La médecine psychosomatique étudie les conséquences des conflits d'ordre psychologique sur le corps et l'apparition d'une maladie qui peut en découler. Mais inclure le facteur psychologique de la personne implique aussi la prise en compte de facteursenvironnementaux, familiaux, professionnels, sociaux, voire culturels, tant il est vrai qu'ils retentissent sur le psychisme et peuvent aussi être source de maladie. En effet, pour les médecins pratiquant la médecine psychosomatique, la maladie n'apparait jamais tout à fait par hasard, l'histoire personnelle du patient intervenant dans le processus de la maladie. Pour ces praticiens, la maladie est laconséquence d'un conflit psychologique violent, non exprimé et vécu la plupart du temps dans l'isolement le plus total. Ne pas réussir à montrer ses faiblesses et ne pas exprimer ses émotions en les refoulant lorsque des difficultés surviennent, peut fragiliser le psychisme et permettre l'apparition de certaines manifestations somatiques ou de maladies plus ou moins graves, comme par exemple le cancer.Le mal physique ne serait que le symptôme d'un mal moral beaucoup plus profond. Le corps exprime, de façon analogique, ce que le psychisme refuse d'exprimer. L'émotion retenue, la parole retenue, c'est le corps qui le prend en compte.
En 1876, dans son livre The Physiology of Mind, Henry Maudsley, précurseur de la psychiatrie britannique, écrivait : « si l’émotion ne se libère pas, elle va s’enprendre aux organes et en troubler le fonctionnement. Le chagrin qui peut s’exprimer par des frémissements et des peurs est vite oublié, tandis que la peine muette qui sans cesse ronge le cœur, à la fin le brise. ».
De nombreuses pathologies apparaissent comme liées aux frustrations, aux traumatismes et aux conflits. Certaines personnes peuvent parfois se trouver dans une situation d’impasseinterne, de dépression, de souffrances identitaires, de troubles du comportement, d’échecs à répétition que cela soit dans le domaine  personnel, familial, affectif, relationnel ou dans le milieu professionnel. Selon le psychosomaticien Jean Benjamin Stora, face à des situations sans issue, le corps prend parfois la relève et devient le foyer de désordres psychosomatiques. D’après le ProfesseurSami-Ali psychosomaticien, psychanalyste et président du Centre International de Psychosomatique de Paris, la maladie psychosomatique trouve son origine dans un conflit relationnel non résolu, aboutissant à une situation d'impasse. Cela donne tout un ensemble d’expression allant des symptômes les plus banals aux pathologies les plus graves. Prenons l’exemple du SIDA. Il ne viendrait à l’idée de personnede contester le caractère exogène de cette maladie puisqu’elle résulte d’une infection virale. Et pourtant, on constate que certains porteurs sains du HIV déclenchent la maladie peu de temps après avoir pris connaissance des résultats du test. Le diagnostic de séropositivité est un choc traumatique extrêmement violent qui ébranle tout le système immunitaire : c’est précisément ce dont a besoin...
tracking img