En quoi l'inconscient des parents a-t-il une influence sur l'enfant à naître ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5225 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
En quoi l’inconscient des parents a-t-il une influence sur l’enfant à naître ?
Chapitre 1 Qu’est-ce que l’inconscient ?
1.1 L’inconscient et les pulsions

Il n’est pas facile de comprendre ce qu’est l’inconscient parce qu’il est justement inconscient. Il nous est difficile d’admettre qu’il y a quelque chose en nous qui échappe à notre maîtrise mais qui pourtant nous guide malgré nouset il faut apprendre à vivre avec.
On peut cependant repérer des signes de cet inconscient à travers nos rêves, nos fantasmes, nos actes manqués, nos lapsus.
Dans l’interprétation des rêves (1901), Freud donne une description organisée du système psychique. C’est ce qu’on appelle la première topique. D’après Freud, il y a plusieurs lieux : le conscient, le préconscient et l’inconscient. Entrechaque lieu, il y a un censeur. S’il juge le désir inacceptable, il l’interdit, et celui-ci se retrouve refoulé. S’il est acceptable, il l’intègre en liant l’énergie psychique provenant de l’inconscient à des représentations psychiques licites comme des mots ou des images par exemple. La censure traite aussi les pulsions qui sont inconscientes mais qui peuvent devenir conscientes lorsqu’elles sontliées à des représentations psychiques acceptables par le censeur. La pulsion est le versant psychique des excitations physiques. C’est une énergie adaptable, capable de viser n’importe quel objet, de passer par toutes les représentations possibles, selon une grammaire propre à l’inconscient.1.2 La grammaire de l’inconscient
Les deux principales figures de cette grammaire de l’inconscient sont la condensation et le déplacement. Dans la condensation, un seul élément vient en signifier plusieurs. Par exemple, dans un rêve, une personne représentera plusieurs personnes. Par le déplacement, une représentation vient en remplacer une autre. Dans les rêves parexemple, un élément secondaire peut prendre la place de l’élément important. Il s’agit par là de berner la censure inconsciente.
On voit donc bien que l’inconscient fonctionne selon une logique illogique. Il existe hors du temps et de l’espace ce qui signifie que tous les désirs, les vécus qui ont un jour existés et ont été refoulés existent dans un éternel présent. L’inconscient ne connaît pasle principe de contradiction : tout coexiste dans l’inconscient et une chose peut vouloir dire son contraire. L’inconscient ne connaît qu’un seul principe : celui de son plaisir qu’il cherche à satisfaire par tous les moyens.
1.3 Ca, moi, surmoi
A partir de 1920, Freud modifie sa vision de l’inconscient. Il distingue alors trois instances. Le ça est le réservoir des pulsions. Il est totalementinconscient et serait composé d’un fond inné qui n’aurait jamais été conscient et du refoulé. Suite au contact avec le monde extérieur et ses exigences, se forme le moi qui offre aux pulsions inconscientes la possibilité d’être satisfaites, à condition de faire un travail de modification et de renoncement partiel. Quant au surmoi, il exerce les fonctions de censure, il est l’héritier du complexed’Œdipe c’est-à-dire l’intériorisation des interdits qui ont été tenus par les parents consciemment ou inconsciemment.
1.4 Reconnaître l’inconscient chez son enfant
Reconnaître qu’il y a une part d’inconscient chez son enfant ne peut se faire que si l’on reconnaît qu’il en est de même pour soi. La relation entre parents et enfants est une relation qui cache une part de mystère. C’est unerelation entre deux personnes qui sont en partie étrangères à elles-mêmes, et donc en partie étrangères l’une à l’autre. Reconnaître l’inconscient chez son enfant, c’est donc prendre en compte qu’il y aura toujours chez son enfant une part d’inconnu. Ce qui conduit à reconnaître, comme le dira Françoise Dolto, que l’enfant est une personne douée d’une autonomie, ayant ses propres désirs qui ne...
tracking img