En quoi l'innovation est elle un facteur de compétitivité ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1243 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction – Dans une économie de marché, les entreprises sont confrontées en permanence à la concurrence des unes envers les autres. Elles cherchent donc à améliorer leur capacité à y faire face, c’est-à-dire leur compétitivité. On distingue habituellement la « compétitivité prix », qui découle de la capacité à vendre moins cher que la concurrence, et la « compétitivité hors prix », appeléeaussi « compétitivité produit » ou « structurelle », qui résulte par exemple de la réputation ou de la qualité particulière des produits. Le problème se pose également à l’échelle des Etats, car les entreprises d’un territoire peuvent être plus ou moins compétitives par rapport à celles des autres pays, selon l’environnement juridique, matériel et social que contribuent à leur créer les décisionsde politique gouvernementale. En France et en Europe, les pouvoirs publics affichent ainsi leur volonté de favoriser l’innovation afin d’améliorer la compétitivité de leurs entreprises. L’innovation correspond à l'application de nouvelles connaissances dans le domaine de la production. Il s’agit soit de proposer de nouveaux produits (innovations de produit), soit de mettre en œuvre de nouvellestechniques de production (innovations de procédé), soit d’introduire de nouvelles formes d’organisations du travail (innovations organisationnelles). L’innovation favorise la compétitivité selon plusieurs mécanismes.

I. – L'innovation est un moyen d’améliorer la compétitivité-prix

A) Les innovations de procédés permettent de réduire les coûts grâce aux gains de productivité

1. La mise enœuvre de nouvelles techniques de production, grâce à l’utilisation de machines nouvelles ou de nouveaux équipements, permet en général aux entreprises d’accroître leur productivité, c’est-à-dire le rapport entre les quantités produites et les quantités de travail ou de capital utilisées. Chaque unité produite revient ainsi moins cher à réaliser, ce qui permet de la vendre à un prix inférieur touten continuant à faire des bénéfices. D’où une meilleure compétitivité-prix.

2. Ce raisonnement est clairement illustré par l’exemple des pays les mieux classés pour la compétitivité de leurs entreprises, en
particulier les Etats-Unis (au premier rang mondial selon le Forum Economique Mondial en 2008, à comparer avec la position de la France, seizième). Les Etats-Unis sont en effet aussi lepays où la productivité par salarié est la plus forte. Et cette producticité remarquable peut elle-même s’interpréter comme la conséquence d’un haut degré d’innovation: le nombre de brevets déposés par rapport au nombre d’habitants, selon l’OCDE, était près de 40% plus élevé aux Etats-Unis qu’en France en 2005.

B) Les innovations organisationnelles contribuent aussi à faire baisser les prix1. L’augmentation de la productivité, favorable à la compétitivité-prix, peut également résulter d’innovations dans l’organisation du travail. Ainsi le taylorisme, grâce à la division verticale et horizontale du travail, a permis de quadrupler la production des entreprises concernées à la fin du XIXème siècle, tout en divisant le nombre d'ouvriers par quatre. Puis le fordisme, au début du XXèmesiècle, a permis d’augmenter encore la productivité et de faire ainsi baisser davantage les prix, grâce au convoyage automatique des produits en cours d’élaboration entre les postes de travail. Entre 1910 et 1925, le prix d’une automobile Ford a été divisé presque par 10.

2. Le toyotisme, qui s’est développé à partir des années 60 au Japon et s’est ensuite répandu sur toute la planète, a viséles mêmes objectifs de hausse de la productivité et donc d’augmentation de la compétitivité-prix, à un moment où le modèle taylorien-fordien commençait à atteindre ses limites partout dans le monde. Cette méthode d’organisation du travail imaginée par Taichi Ohno cherche à favoriser la réactivité de l'entreprise, afin de diminuer les coûts liés aux stocks et aux incertitudes sur l’évolution de...
tracking img