En vous appuyant sur les textes étudié en classe et les poèmes que vous avez lus, vous vous demanderez si la poésie éloigne du réel ou nous fait mieux percevoir la réalité.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La poésie est un genre littéraire à part. Il est difficile de définir ce genre, car sa fonction est diverse et variée. La principale force de la poésie même si à la base elle a une signification ou un but précis est sa forme. Elle joue avec les mots, les sens par le biais de l'organisation du poème la poésie matérialise la pensée du poète elle « pompe » dans les ressources inépuisables de lalangue française pour n'en tiré que les éléments qui sublimeront la forme. La poésie qui est un genre particulier et unique nous amènent à nous poser des questions. Pouvons-nous associer réalité et poésie ? Est-ce que la poésie nous éloigne du réel ? Il serait intéressant de voir dans un premier temps comment la poésie nous éloigne du réel puis dans un temps pour quelles raisons celle-ci nous éloignedu réel.
I)La poésie nous éloignent du réel …
1.1 La poésie créatrice
La poésie c'est avant tout la création. Elle est créatrice de sensations prenons par exemple le poème de Baudelaire « la Chevelure » ou le poète évoque tous les sens de façon imagée dans ce poème la femme est le vecteur principal des sensations qu'éprouve la poète. A travers la poésie le poète s'inventent son monde soit parle biais de la femme aimée avec Baudelaire, dans « le serpent qui danse » la femme est un monde à part entière, elle est à la fois les quatre éléments et les cinq sens elle est un tous, soit en prenant le monde qui nous entoure et en l'interprétant à sa façon « La terre est bleue comme une orange » de Paul Eluard, cette citation justifie le fait que la vision que porte poète sur le monde estoriginal, irrationnel parfois discutable mais, pas pour autant réfutable. En effet ou peut dire que le poète invente son monde à partir de ce qui l'entoure
1.2 Le poète voyant
.Selon Rimbaud le poète se doit d'être voyant il doit voir au-delà de ses impressions de ses sentiments. Il doit voir au-delà de ce qu'il voit. Pour cela il doit aller au bout de sa pebhnsée par exemple André Breton dans sonpoème « Union Libre » célèbre la femme aimée par une série d'image poétique plus poussé les une que les autres il réactualise le procédé moyenâgeux qu'est le blason, transforme la femme aimée par sa pensée, Baudelaire de façon moins aboutit agis aussi de la même façon par exemple dans le poème « la chevelure » il construit sa pensée à travers les cheveux de la femme aimée il en extrait tout sonaspect, son odeur, sa couleur... La chevelure est un prétexte pour permettre le voyage intérieur du poète.
1.3 Le poéme invite au voyage
Le poète invite le lecteur à voyager à travers ses poèmes. On peut remarquer les nombreuses figures exotiques dans les poèmes de Baudelaire notamment dans "le serpent qui danse" où il évoque des senteurs exotiques telle que l'huile de coco ou le musc, il évoquel'Afrique et l'Asie qui représentent l'exotisme par excellence à son époque. Le poète invite le lecteqaur à voyager. Même si le lecteur est guidé par la pensée du poète son voyage spirituel est tout à fait libre tant les vers du poème sont ambigu, un poème peut être interprété de diverses façons. Le monde est inventé par l'auteur ou du moins réinventer, car un poème n'est que la transposition dumonde par l'auteur. La déclaration de Saint-Beuve « La poésie ne consiste pas à tout dire mais à tout faire rêver » illustre bien cette idée.
L'interprétation subjective, du poète est unique et propre à son auteur c'est d'ailleurs ce qui fait la force du poème. Toujours selon Rimbaud le poète est un messager un voyant qui ouvre les yeux aux « non-voyant » c'est-à-dire au « non-poètes », ils sonten quelque sorte un intermédiaire entre la réalité et ce que les « non-poètes» doivent voir. Dans ce cas si l'on suit le raisonnement de Rimbaud les poèmes ne sont que le reflet de la réalité interprétée par le poète.

II … pour mieu nous faire mieux percevoir la réalité.
2.1 reflet de la réalité
Selon Aragon « La poésie est le miroir brouillé de notre société. Et chaque poète souffle sur...
tracking img