Endettement et recours aux services bancaires 2008

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
N° 1352 - MAI 2011

Endettement et recours aux services bancaires en 2008
Laurence Dauphin, division Revenus et patrimoine des ménages, Insee

E

n 2008, un ménage sur deux vivant en métropole est endetté, soit pour acheter un bien immobilier, soit pour consommer, les deux motifs étant également répartis. L’endettement immobilier concerne les ménages ayant un niveau de vie élevé et dont lapersonne de référence a entre 25 et 54 ans. En revanche, le crédit à la consommation concerne tous les ménages ; il s'adresse donc plus souvent aux ménages pauvres et aux jeunes que les crédits immobiliers. Les crédits immobiliers représentent une charge de remboursement plus lourde que les crédits à la consommation, mais ces derniers entraînent plus souvent des impayés et le dépôt d’un dossierde surendettement. En 2008, 11 % des ménages de France métropolitaine n’ont qu’un seul ou aucun moyen de paiement. Parmi ces ménages, 80 % ne disposent d'aucun crédit et un tiers est pauvre.

donc avec le niveau de vie. Ainsi, plus de la moitié des ménages du dernier quintile de niveau de vie (définitions) ont un crédit immobilier (tableau 1). Quant aux ménages dont le niveau de vie est faible,ils sont plus souvent endettés pour des motifs de consommation. L’endettement des ménages s’inscrit dans une logique de cycle de vie. Plus des deux tiers des ménages dont la personne de référence a entre 25 et 54 ans sont endettés à titre privé, le plus souvent pour un crédit immobilier. Inversement, seuls 38 % des ménages dont la personne de référence a moins de 25 ans ont un crédit, généralementà la consommation. Au-delà de 75 ans, les crédits sont encore plus rares (8 % des ménages).

Des charges de remboursement élevées pour l’acquisition de la résidence principale
Le montant des remboursements d’emprunts liés uniquement à l’habitat est en moyenne trois fois plus élevé (745 euros par mois en 2008 - tableau 2) que celui des crédits liés seulement à la consommation (259 euros). Lesménages endettés pour un motif immobilier ont une charge de remboursement des emprunts (définitions) qui représente en moyenne 21 % de leur revenu disponible (définitions). À ce type de crédit correspondent les taux d’endettement les plus forts : 93 % des ménages endettés à plus de 33 % ont un emprunt immobilier. La charge de remboursement des emprunts immobiliers est lourde quel que soit le niveau devie du ménage mais les plus aisés sont davantage concernés par ce type d’emprunt (55 % des ménages du dernier quintile, contre 7 % de ceux du premier quintile - définitions). Ainsi, les ménages du premier quintile de niveau de vie remboursent en moyenne 340 euros par mois pour un motif immobilier, soit une charge de remboursement des emprunts de 31 % alors que les ménages du dernier quintileremboursent en moyenne 1 064 euros par mois, soit une charge de remboursement de 17 %. Après paiement des dépenses de logement (loyers, charges, factures d’eau, de gaz et/ou d’électricité) et des annuités des différents crédits, le revenu disponible par unité de consommation est en moyenne plus faible pour les ménages ayant un crédit à la consommation.

En 2008, un ménage vivant en métropole surdeux rembourse un emprunt pour des besoins privés. La part des ménages endettés pour un motif immobilier est la même que celle des ménages endettés pour un motif de consommation (30 %). 11 % des ménages cumulent à la fois crédit immobilier et crédit à la consommation. Dans 7 cas sur 10, l’endettement immobilier sert à acheter la résidence principale ou un autre bien immobilier ou foncier ; dans lesautres cas, il sert à financer des travaux de rénovation. L’endettement pour motif de consommation est généralement destiné à l’achat d’une voiture ou d’une moto (60 % des cas), de biens d’équipement (41 %) mais recouvre également des motifs personnels ; 16 % des ménages sont endettés simultanément pour plusieurs de ces motifs. De 2004 à 2008, la part des ménages endettés est restée stable....
tracking img