Endiku

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1157 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE DE LITTERATURE ET SOCIETE

Enkidu est un personnage de la mythologie sumérienne. Suivant les textes et les époques il est appelé Enkimdu, Eabani ou Enkita. Après avoir combattu Gilgamesh, il deviendra son plus fidèle compagnon. Le récit de leurs aventures constituera l'épopée de Gilgamesh. Enkidu va accompagner le souverain dans sa quête en lui permettant d’atteindre ses objectifs auprix parfois de combats acharnés et d’innombrables obstacles à surmonter .Enkidu va être le compagnon de l’impossible. Il saura disparaitre lorsque son rôle ne sera plus nécessaire.
Pour mettre un frein à la fougue tyrannique du roi Gilgamesh, les dieux qui reçoivent les doléances de son peuple, demandent à la déesse Aruru de faire naître dans le désert un homme fort et sauvage, Enkidu ou Enkidou(la créature d'Enki), qui saura s'opposer à l'activité fébrile du roi. Aruru fabrique avec de l'argile un être à l'image et à l'essence d'Anu, dieu du ciel, et de Ninurta, dieu de la guerre. Dans un premier temps Enkidu va vivre totalement à l'écart de la civilisation ; il broute l’herbe en compagnie des gazelles et partage la vie des bêtes sauvages qui sont ses seuls amis.. 
Au début de l'épopéeEnkidu représente l'archétype de l'homme-sauvage :
« Abondamment velu par tout le corps, il avait une chevelure de femme, aux boucles foisonnant comme un champ d'épis. Ne connaissant ni concitoyens, ni pays, accoutré à la sauvage. »
Enkidu vit avec les bêtes sauvages et les protège en détruisant les pièges. Mais ses actions irritent un chasseur. Celui-ci se confie à son père qui lui conseilled'aller trouver le roi Gilgamesh.
« Il te donnera la Courtisane Lajoyeuse ... Elle dévoilera ses charmes... Alors sa harde, élevée avec lui, lui deviendra hostile ! »
Aussitôt entré dans la ville, il est accueilli par une foule en liesse, on lui offre à boire et à manger, on l'oint avec des huiles précieuses. Il a maintenant l'aspect d'un homme civilisé; mais l'aspect seulement, Gilgamesh refusede le voir et demande Shamhat de l'emmener hors de sa vue. Elle commence alors à apprendre au jeune rustre tous les raffinements de la vie civilisée et de la morale humaine; Enkidu change complètement sa façon de vivre. Au cours d'un deuxième rêve, le héros s'imagine être aux Enfers, et il en déduit que sa mort est proche.
En compagnie de la courtisane, Enkidu se met en route vers Uruk et faitune deuxième rencontre. Des bergers lui offrent l'hospitalité et lui apprennent à boire et à manger, à se laver et à se tenir parmi les humains. Dès lors, il goûte les joies de la convivialité: «Son âme alors fut à l'aise et ravie, et son cœur [fut] en tel enchantement que son visage s'éclaira, [...] Il ressembla à un homme.» Grâce à la femme, il se reconnaît en tant qu'individu distinct de lanature et grâce aux bergers, il est une personne, marquée par le sceau de la socialité, et devient leur semblable.
Lors de noces d'un de ses serfs, Gilgamesh se conduit mal à l'égard de la mariée et Enkidu le provoque au combat dont ni l'un ni l'autre ne sortiront vainqueurs. Les deux adversaires scellent alors leur amitié pour toujours en appréciant leur force et leurs puissances respectives. Ilssont devenus plus que des frères et des amis, ils sont devenus des jumeaux identiques, des passionnés de conquête et d'honneur posthume, des héros dont on proclamera éternellement la gloire. Ensemble ils se lancent dans l'assaut d'une foret de cèdres au Liban, gardée par un monstre redoutable. Enkidu fait montre de sa prudence et manifeste sa réticence: «Humbaba, lorsqu'il crie, c'est l'épouvante;sa bouche, c'est du feu, son haleine le montre ! Pourquoi mettre en tête pareille entreprise? C'est un combat impossible que l'accès au repaire d'Humbaba.» Nous sommes perdus, si nous affrontons si cavalièrement la mort! Gilgamesh tente de convaincre son ami: «Sus ! N'aie pas peur ! Si je succombe, du moins, me serai-je fait un nom! » Dans sa témérité, il se croit invincible et dénie la mort:...
tracking img